Retour gagnant pour Dahmane à Genk
© BELGA

Football

Retour gagnant pour Dahmane à Genk

Kevin Centorame

Publié le - Mis à jour le

Durant six mois dans le Limbourg, Mohamed Dahmane n'a pas joué suffisamment que pour marquer le club de son empreinte. Les supporters, qui l'ont sifflé durant une bonne partie du match, ont toutefois dû se rappeler que c'est lui qui avait permis au Racing de vaincre Charleroi le 10 novembre, grâce à un but de la tête. C'est aussi le Franco-Algérien qui sonna la révolte, trois semaines plus tard, face à Zulte-Waregem. Entré à la pause alors que le score était de 1-2, "Momo" avait livré une spectaculaire seconde période comme le rappelait Logan Bailly dans notre édition de samedi. Anodins, ces faits d'armes correspondent aux deux derniers succès de Genk, si on excepte le 0-5 au Brussels acquis sur tapis vert...

"J'ai été sifflé dès le premier ballon touché et il fallait que je gère. Je ne me suis pas focalisé sur le contexte mais bien sur mon jeu. J'avais à coeur de livrer une grosse prestation en attaque pour leur prouver qu'ils avaient eu tort de ne pas m'y donner ma chance. Je me suis bien amusé", soufflait le Montois, qui a salué le stade en quittant le terrain. Provocation ?

"Je les ai applaudis car ils ont le droit de défendre leur club. Ils ont essayé de me déstabiliser mais ça n'a pas duré. Ils ont bien vu que je ne réagissais pas aux sifflets. Du moins pas négativement..."

Si l'égalisation rapide d'Izhaki laissait craindre le pire, l'Albert a fait le match qu'il fallait en se créant davantage d'opportunités franches que les locaux. Même si on pourra toujours dire qu'Adriano ou Mirri sont passés près de l'exclusion. "On connaissait le résultat négatif de Saint-Trond. On savait aussi que Genk nous réussit généralement bien. On a fait un match complet. Pour ma part, j'ai pris des coups mais je m'y attendais. J'ai essayé de les fatiguer en remportant notamment pas mal de duels aériens. Mon face-à-face avec Logan ? J'ai changé d'avis au dernier moment. Il faut dire que Cornelis m'avait déséquilibré et je n'ai pu reprendre mes appuis."

On rappellera que mardi débutera à Tongres le procès entre Genk et Dahmane, à qui on réclame la bagatelle de 875000 euros. Le match d'hier n'aura fait qu'attiser un peu plus l'aigreur des Limbourgeois.

"On verra la semaine prochaine", lâche "Momo" , qui a remporté la première bataille...

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous