Le nouveau sélectionneur des Diables a, par ailleurs, déjà rencontré un membre des Ultras.


Son bureau à Tubize et sa maison en Brabant flamand

Roberto Martinez l’a dit : il veut se fondre dans la vie belge pour mieux appréhender son nouveau job. Avec son épouse (une Écossaise rencontrée lorsqu’il jouait à Motherwell) et leur fille Luella, ils vivront dans une maison en Brabant flamand. Il optera pour un endroit situé entre Bruxelles et Tubize où il passera une bonne partie de son temps. Contrairement à Wilmots qui avait son bureau au dernier étage de la maison de verre, Martinez veut utiliser le centre national de Tubize. Après sa présentation à la presse jeudi, il s’est d’ailleurs rendu là-bas pour inspecter les lieux et découvrir son nouveau bureau. Dorénavant, les Diables s’entraîneront là-bas, et plus à Neerpede comme dans le passé. Il reste juste le souci de l’hôtel qui n’est pas encore totalement terminé dans le centre d’entraînement. Pour les premiers matches de l’ère Martinez, les Diables logeront ailleurs mais ils finiront par prendre leurs quartiers dans l’établissement situé dans le centre national.


Il gagnera moins que Wilmots alors qu’il pouvait gagner 5 fois plus ailleurs

Comme l’explique Bart Verhaeghe par ailleurs, la Fédération belge devait respecter certaines limites salariales. Assisté par Jesse De Preter (l’agent de Jason Denayer, qui a travaillé avec Vincent Kompany dans le passé), Martinez a accepté un salaire qui est légèrement inférieur à 1 million bruts par an.

Détail intéressant : son contrat contient une clause avec de gros bonus en cas de succès. S’il atteint les demi-finales du Mondial en Russie, son salaire serait automatiquement doublé. En d’autres mots, Martinez a bon espoir de pouvoir aller loin avec ce groupe. Autre détail croustillant : il avait trois autres propositions de clubs (dans trois pays différents) qui le voulaient comme entraîneur. Et un de ces clubs lui offrait… cinq fois son salaire belge. Mais le défi sportif l’a plus tenté que la situation de son compte en banque.

À noter aussi qu’il pourrait aussi poursuivre son travail de consultant pour la chaîne ESPN.


Un membre des Ultras à Martinez: "Je lui ai dit que je voulais voir de la grinta"

Un supporter a eu la chance de rencontrer Roberto Martinez. John, membre des Ultras, a pu exprimer son point de vue au nouveau sélectionneur et lui serrer la main. "Je suis toujours frustré de l’ Euro , nous confie le fan. Je lui ai dit que les supporters voulaient voir de la grinta et que les joueurs respectent les supporters. C’est son plus grand travail selon moi."

L’Espagnol a laissé une bonne impression à John. "C’est un homme très calme, qui sait ce qu’il veut. Il m’a dit qu’il avait un grand respect pour les supporters, qui font de grands sacrifices. Il m’a même dit que je pouvais aller le trouver si j’avais un souci."