Roberto Martinez n’a pas voulu être trop critique envers ses joueurs et, comme il aime le faire, il a distribué les bons points : "J’ai aimé le comportement de Jérémy (Doku), qui est vraiment un joueur spécial. Le travail accompli par Carrasco et Lukaku a été intéressant aussi, et ils ont su élever le niveau." Le sélectionneur a eu un mot pour Dennis Praet, aussi : "Il n’avait plus joué 90 minutes depuis longtemps, c’était bien de le voir en forme." Et sur sa lancée, Martinez a expliqué pourquoi il avait donné une cap à Matz Sels. "On aura besoin de tout le monde pendant le tournoi, et Matz méritait de jouer, même s’il sera troisième gardien. Je veux que tout le monde soit impliqué."

Le sélectionneur aime s’arrêter aux éléments positifs dans son analyse, et s’attarde moins sur les points négatifs. Il n’a pas trop évoqué les soucis défensifs, et a plutôt parlé d’un manque d’intensité, par moments.

"C’était un match de préparation, mais il faut avoir envie de gagner ce genre de match, peu importe le contexte. Cela doit aussi nous servir pour le futur."

Contre la Croatie, dimanche, la Belgique devra élever son niveau de jeu et Roberto Martinez en est conscient. Il s’attend à une équipe "super compétitive", qui ne sera pas la même que celle alignée hier soir. Une équipe au sein de laquelle Leander Dendoncker a donc joué au milieu, puis en défense centrale, comme contre la Biélorussie, en mars. Est-ce une manière de préparer le terrain, et d’envisager un retour complet d’Axel Witsel ? Albert Sambi Lokonga, qui aurait pu monter, est ainsi resté sur le banc. "Axel a un plan à suivre, et il est dans les temps pour revenir en forme."

Le plus tôt sera le mieux, tout de même, mais le sélectionneur a encore rappelé que le joueur du Borussia Dortmund, ainsi que De Bruyne et Eden Hazard "ont besoin d’être suivis avec attention". Dans cette logique, composer un onze de départ pour le premier match de l’Euro, contre la Russie, ne sera pas aussi simple. "On sait qu’on aura besoin de tout le monde, on l’avait vu lors de la Coupe du monde 2018."