La prolongation de Roberto Martinez a été officialisée ce mercredi matin par l'Union belge.

Peter Bossarert (CEO de l'Union belge), Mehdi Bayat (Président) et Manu Leroy (Directeur Marketing & Communication) ont commenté, avec le principal intéressé cette prolongation.

Et c’est le directeur marketing de l’Union belge, Manu Leroy qui a lancé la "première conférence de presse digitale de l’histoire du football belge", avant de confirmer l'information annoncée ce matin, à savoir que Roberto Martinez prolongeait son contrat avec l'Union belge pour les deux prochaines années, jusqu'à la Coupe du monde au Qatar en 2022 en tant que sélectionneur national mais aussi directeur sportif.

L'Espagnol s'est montré ravi d'avoir pu prolonger son contrat et de rester deux années supplémentaires auprès des Diables rouges : "C’est un projet très ambitieux. Tout est en place pour écrire une belle histoire du football en Belgique", a-t-il commencé, "Le report de l’Euro a constitué un problème. Ce n’était pas le moment de perdre le contact avec les fans des Diables rouges. Notre relation devait continuer, ce n’était pas le moment de partir entre la campagne de qualification et l’Euro."

Mais son rôle ne s'arrête pas là et Roberto Martinez prend son autre fonction à coeur au sein de la fédération : "En tant que directeur technique, je veux également aider au développement des jeunes joueurs, des générations futures."

"Avec le report de l’Euro, nous devons maintenant, nous concentrer sur la Nations League car parler en un an en avance, c’est une éternité en football et on ne sait pas où en seront les joueurs", a complété Martinez qui se concentre déjà sur les prochaines rencontres des Diables rouges en septembre prochain.

Du côté de l'Union belge, on se félicite de la prolongation de Roberto Martinez, qui avait pris ses fonctions dans la foulée de l'échec de l'Euro 2016. Mehdi Bayat se souvient : "Lors de notre première rencontre, nous étions trois décideurs à l'Union belge avec Bart Verhaeghe et Chris Van Puyvelde, on a tout de suite eu un crush pour Martinez qui a directement fait l’unanimité et qui fait toujours l'unanimité au sein de la fédération et du noyau des Diables. Le travail qu'il a accompli depuis quatre ans nous donne envie de continuer avec lui. Nous avons passé des étapes ensemble dont la professionnalisation de la fédération dans laquelle son rôle en tant que directeur technique est à souligner", précise le président de l'Union belge."

Le CEO de l'Union belge, Peter Bossaert abondait dans le même sens : "Nous sommes très contents parce que nous savons ce qu’il représente pour notre football. Non seulement en tant que sélectionneur mais également pour préparer les générations futures pour permettre à la Belgique de briller dans le futur", a-t-il expliqué, "La crise du coronavirus a légèrement retardé le processus de prolongation mais notre intention était de continuer avec Martinez quoi qu'il arrive. Et avec le report de l’Euro, il était impensable pour nous de nous séparer de lui avant la compétition."

"Les négociations ne se sont pas éternisées et nous sommes rapidement tombés d'accord. Nous n'avons jamais douté que Martinez serait encore présent dans les mois à venir et nous ne lui avons jamais cherché de remplaçant", a poursuivi Bossaert.