Le sélectionneur des Diables a dévoilé sa sélection pour les rencontres face au Mexique (10/11) et au Japon (14/11), ce midi.

À un mois du tirage au sort de la Coupe du Monde 2018, les Diables Rouges vont débuter leur préparation pour le Mondial russe. Pendant les qualifications, Roberto Martinez avait l’habitude de sélectionner 27 à 28 joueurs. Il n'a pas dérogé à cette règle, citant 28 noms ce midi et ouvrant la porte à Radja Nainggolan, Adnan Januzaj et Laurent Depoitre...


La sélection complète:

"Radja est en grande forme"

Rapidement, une question sur Radja Nainggolan a été posée par la presse au sélectionneur. Met-il de l'eau dans son vin ? A-t-il eu un contact avec le joueur ? "Je n'ai pas eu de contact avec Radja, mais je l'ai beaucoup observé, notamment dans ses deux matches contre Chelsea en Ligue des Champions. Je me dois de sélectionner les meilleurs joueurs possibles. Et au vu de sa forme actuelle, il en fait partie..." Des propos qui tranchent avec son interview accordée en début de semaine à Sports Foot Magazine, où il expliquait en substance que le Ninja était meilleur en position de n°10, où la concurrence d'Eden Hazard et Dries Mertens risquait de le renvoyer sur le banc. "Mais Nainggolan n'est pas le genre de joueur que l'on met facilement sur le banc, il a besoin d'avoir un grand rôle dans une équipe", expliquait le sélectionneur. Reste à savoir si Nainggolan recevra une chance de montrer qu'il a sa place sur le terrain ou s'il recevra l'opportunité de prouver qu'il peut s'asseoir sur le banc sans faire de vagues.

Adnan Januzaj et Laurent Depoitre feront également leur première apparition dans un rassemblement sous Martinez. "On suit Januzaj de près, son début de saison est très positif et il peut évoluer à plusieurs positions. Et puis, Yannick Carrasco est blessé et je pense que Januzaj peut remplir son rôle."


"On va tenter des choses"

Et l'Espagnol d'ajouter: "On va tenter des choses durant ces matches, on doit être flexibles mais au-delà du système, c'est l'animation et la façon dont on joue qui importent. On a des blessés en défense et ce pourrait être une opportunité pour Kabasele et Boyata de se montrer, d'autant plus qu'ils sont bons en club. Est-ce que je regrette de ne pas être opposé à des équipes du top ? Le Mexique et le Japon sont de bonnes oppositions pour nous, surtout en vue de la Coupe du monde: cela va nous permettre de nous confronter à des footballs différents. Le sélectionneur mexicain est un très bon coach, capable de faire évoluer son équipe dans différents systèmes. Et puis je suis aussi très excité à l'idée de jouer à Bruges, surtout après notre expérience à Liège qui était excellente."