Roland Duchâtelet s'apprête à sortir, sous forme de dividendes, 20 millions d'euros du capital de la société anomyme Standard de Liège, rapportent lundi les journaux de Sudpresse. "C'est une opération fiscale destinée à éviter de payer trop d'impôts", se justifie le patron du Standard. "Si j'ai décidé d'agir de la sorte, c'est sur base de la nouvelle politique dictée par le gouvernement, parce qu'il est plus intéressant de diminuer le capital du Standard de manière à ne pas pénaliser les intérêts notionnels. Il ne faut rien y voir d'autre. C'est purement fiscal...", indique-t-il encore.

Une assemblée générale extraordinaire a été convoquée pour le 10 juin. Une distribution des dividendes à hauteur de 20 millions d'euros sera votée au cours de cette assemblée, comme stipulé dans l'un des points figurant à l'ordre du jour. Cette manoeuvre est légale.

Cette somme importante sera répartie entre les actionnaires du club, à savoir le diamantaire anversois Robert Lesman, l'ancien dirigeant du RFC Seraing Paul Plateus et Roland duchâtelet en qualité de PDG de la société NV Elex. Les deux premiers disposent d'une part chacun, les autres revenant à Roland Duchâtelet.