Une image en a chassé une autre. Et nul doute que Romelu Lukaku aurait bien voulu que l’on retienne de sa soirée praguoise de vendredi la première, quand Eden Hazard est venu se jeter dans ses bras pour fêter le but qu’il venait d’inscrire juste après le début des prolongations.

Au lieu de cela, la mine défaite d’attaquant après son penalty trop mollement tiré pour tromper Neuer qui a offert le trophée au Bayern va rester comme l’un des instantanées de cette Supercoupe.

Malheureux comme une pierre, la détresse de l’ancien Anderlechtois était réelle. Mais Lukaku, qui ne s’est pas exprimé, a pu se rendre compte qu’il n’était pas seul.

Avant d’aller célébrer ce nouveau titre (voir par ailleurs), Daniel Van Buyten est venu consoler son coéquipier chez les Diables, tout comme l’a fait le Brésilien David Luiz qui a répété son soutien sur les réseaux sociaux.

Côté londonien, il n’y avait d’ailleurs personne pour accabler Lukaku. Au contraire. "J’ai souffert pour lui, il a fait une fantastique saison l’an passé et il va devenir un formidable attaquant", expliquait d’ailleurs Franck Lampard peu après la rencontre.

Mais le soutien le plus marquant est sans doute venu de Didier Drogba. Sur instagram, l’Ivoirien a publié une photo de lui avec Lukaku accompagné d’un petit message qui a fait sans doute chaud au cœur au principal intéressé.

"Seuls que ceux qui ne frappent pas de penalties, n’en ratent jamais et tu as été assez fort pour le faire. Tu apprends de la même manière que j’ai appris de mon exclusion en finale à Moscou ou en demi-finale contre Barcelone", a écrit l’Ivoirien en faisant référence à cette rouge qui avait pesé lourd lors de l’échec face à Manchester United en 2008 et à cette faute qui avait offert un penalty en 2012 au Barça sans que cela n’empêche à l’époque Chelsea de se qualifier.

Et l’ancienne icône de Stamford Bridge de conclure à l’adresse de l’attaquant : "Continue à travailler dur, des jours meilleurs viendront. Tu es Chelsea, tu es un Blue et les Blues n’abandonnent jamais."