La Belgique mène déjà 3-0, nous entamons le dernier quart d’heure de la partie face à la Bosnie. Suite à une contre-attaque fulgurante des Diables, Romelu Lukaku se trouve seul face au but adverse et manque l’immanquable. 

A cet instant, alors qu’il se tient les mains au-dessus de la tête, les supporters "avisés" que nous sommes, imaginent déjà ironiquement la vidéo du geste maladroit rejoindre la liste des "gros ratés" qui circulent chaque semaine sur le Web et les réseaux sociaux. Un traitement réservé par les internautes souvent un brin moqueurs, mais pas de quoi fouetter un chat.

A ce moment précis, aux abords du terrain, on ne retrouve pas l’ambiance un peu taquine et légère qui souffle traditionnellement sur le stade Roi Baudouin. A la suite de cette action du buteur belge, plusieurs sifflets nauséabonds à son encontre sont ainsi entendus. Un comportement bête et méchant et totalement injustifié au vu de la qualité du spectacle et de l’harmonie qui régnait jusque-là entre le douzième homme et ses onze joueurs.

Ce camouflet, l’attaquant de pointe des Diables a le mérite d’y répondre quelques minutes plus tard. Comme un grand champion qu’il est, il inscrit un superbe but sur une action individuelle. Mais sur sa célébration de but, Romelu ne peut cacher sa frustration et adresse un geste à ses détracteurs, concrétisant le désamour que le frère aîné des Lukaku entretient avec une frange du public, qui l’a pris en grippe depuis quelque temps déjà…

Continuer dans cette voie serait se tirer une balle dans le pied. Pour obtenir de bons résultats à la Coupe du monde - si elle se qualifie -, la Belgique aura besoin non seulement de son meilleur buteur, mais aussi de ses supporters. Rappelons-nous plus que jamais notre devise nationale : "L’union fait la force."