Le Camp Nou a rendu hommage à Johan Cruyff en observant une minute de silence avant le Clasico. Un Clasico que les Madrilènes sont parvenus à remporter en fin de match grâce à Ronaldo et alors qu'ils étaient réduits à 10.

Le Real Madrid s'est adjugé le clasico grâce à sa victoire sur le Barça 1-2, qui était invaincu depuis six mois et 39 matchs toutes compétitions confondues, lors de la 31e journée du Championnat d'Espagne, samedi soir au Camp Nou. Vainqueur (0-4) à l'aller au stade Santiago-Bernabeu, le FC Barcelone a ouvert la marque par Gerard Piqué (56) d'une reprise de la tête sur corner mais les Madrilènes sont revenus au score par Karim Benzema (62), d'un joli ciseau, puis ont pris l'avantage par l'inévitable Cristiano Ronaldo (85), auteur de son 29e but en championnat deux minutes après l'exclusion logique de leur capitaine Sergio Ramos (83).

L'entraîneur français Zinédine Zidane signe sa première victoire sur le banc dans un Clasico marqué avant le coup d'envoi par l'hommage à Johan Cruyff décédé le 24 mars à 68 ans.

Au classement, Barcelone reste leader avec 76 points pour 70 à l'Atletico Madrid, vainqueur 5-1 du Betis Séville, et 69 au Real Madrid.

Le fil du match:

Gerard Pique ouvre le score à la 56e


Mais Benzema lui répond 8 minutes plus tard.


Alors qu'ils sont à 10 après l'exclusion de Sergio Ramos, les Madrilènes prennent les devants grâce à... CR7.



L'hommage à Cruyff

Les 99.000 spectateurs du Camp Nou ont rendu hommage samedi à Johan Cruyff, mythe du football mondial et du FC Barcelone décédé la semaine dernière, en observant une minute de silence avant le clasico du Championnat d'Espagne face au Real Madrid à l'occasion de son premier match à domicile depuis la disparition du Néerlandais. Avant la rencontre, le public a également brandi des milliers d'affichettes colorées pour composer une immense mosaïque dessinant les mots catalans "Gràcies Johan" (Merci Johan), tout en chantant a cappella l'hymne du club.

© AFP
© AFP
© AFP
© AFP

Les joueurs du Barça arboraient exceptionnellement un maillot comportant sur le torse cette même mention, à la place habituelle de leur écusson de champions du monde des clubs. Et ces deux mots figuraient aussi en lettres géantes disposées sur la pelouse le long de la ligne de touche, face à la tribune présidentielle.

Avant la minute de silence, une vidéo d'hommage au mythique attaquant et entraîneur néerlandais a été diffusée sur les écrans géants du stade et longuement applaudie par le public.

Le fils de Johan Cruyff, Jordi, lui aussi ancien joueur barcelonais, était présent en tribune d'honneur pour la rencontre, de même que sept anciens présidents du club catalan.

Le décès de Cruyff le 24 mars à l'âge de 68 ans a profondément endeuillé Barcelone, où le joueur (1973-1978) puis l'entraîneur (1988-1996) néerlandais a laissé une trace profonde, notamment en remportant en 1992 la première Coupe d'Europe de l'histoire du club.