Après avoir exploré plusieurs pistes (Mazzu, Dupraz, Garde ou encore Lamouchi) et essuyé plusieurs refus pour diverses raisons, le Standard a jeté son dévolu sur un ancien Standardman : Ricardo Sa Pinto.

Le club a officialisé la nouvelle sur son site internet. Dans notre édition de samedi, nous évoquions une piste d'un coach étranger en place parlant français et qui connaissait la mentalité Standard. Il s'agissait donc bien de Ricardo Sa Pinto.

A 44 ans, le technicien portugais représente une belle opportunité pour le Standard et réciproquement. En poste en Grèce à Atromitos depuis le mois de février 2017, l'ancien joueur offensif avait encore un contrat jusqu'en juin 2018. Mais cette année de contrat ne représentait pas un obstacle pour la direction liégeoise qui s'acquitte d'une faible indemnité pour s'attacher les services de son ancien joueur. Il nous revient que les deux parties avaient déjà discuté et s'étaient rencontrées et qu'un accord a donc été trouvé ce dimanche.

Ricardo Sa Pinto dispose d'une certaine expérience de coach. Sa carrière a démarré à Lisbonne en février 2012 lorsqu'il a repris l'équipe première après avoir officié avec les U19. Depuis, il a voyagé en Serbie (Etoile Rouge) en Grèce (OFI Crete et deux passages à Atromitos) ainsi qu'un passage à Belenenses et Al-Fateh (Arabie Saoudite). A Sclessin, le profil de Ricardo Sa Pinto devrait plaire aux supporters qui verraient ainsi en lui un profil similaire à celui de Sergio Conceicao que la direction a également tenté de rapatrier début du mois de mai.

Fougueux, Sa Pinto dont le sens tactique est loué en Grèce et au Portugal, a une certaine facilité à transmettre sa grinta à son groupe qu'il n'hésite pas à secouer quand le besoin s'en fait ressentir, ce que le Standard recheche puisqu'il souhaite un coach capable de remettre de l'ordre dans un vestiaire compliqué. International portugais à 45 reprises, Ricardo Sa Pinto est également polyglote et s'exprime en français. A Sclessin, Sa Pinto retrouve deux vieilles connaissances à savoir Olivier Renard mais aussi Eric Deflandre qui pourrait, s'il venait à signer, intégrer son staff après avoir été son coéquipier. ​