Heureusement pour la direction du Standard, l'acquisition du Portugais Sergio Conceiçao s'est conclue sur base d'un prêt. Sans quoi, s'il y avait eu transfert définitif, l'ancien joueur du FC Porto tiendrait déjà dans notre championnat le record du joueur le plus cher à la minute... prestée! Hier, après trois ballons touchés et dix minutes de présence sur la pelouse, il fut, en effet, prié par l'arbitre de rejoindre les vestiaires. Drôle de manière de témoigner son nouvel amour pour le... rouge! Espérons, simplement, que Conceiçao se soit consolé en se persuadant que malgré la rapidité de son intérim, il aura été acteur de la première victoire de la saison de son club. C'est déjà mieux que rien même si le spectacle, à Bruges, ne s'est pas révélé plus flamboyant que celui rencontré la veille à Beveren ou à Ostende, deux étapes par lesquelles ont transité Anderlecht et le Club Brugeois, pourtant tous les deux en quête de confiance avant d'aborder un chapitre européen qui pourrait s'affirmer comme le plus important de leur saison. Si, pour eux, les chiffres ont été positifs avec une victoire en déplacement, la manière, elle, n'était pas vraiment digne de candidats aux premiers rôles sur la grande scène européenne. Mais rassurons-nous en puisant dans les leçons du passé: une discrétion en championnat n'a jamais empêché un club de se surpasser en Ligue des Champions ou en Coupe de l'Uefa. Et, après tout, tant mieux pour l'intérêt de la compétition nationale si les favoris présumés tardent à trouver la bonne carburation. Avec quatre formations en tête du classement mais plus aucun maximum à l'issue de la troisième journée, on a la preuve que les forces en présence ne sont pas obligatoirement trop déséquilibrées. Tant mieux, alors, si des clubs comme Mouscron, La Louvière ou Westerlo peuvent se permettre de faire la course en tête aux côtés des caïds qui sont séparés, désormais, par un et trois points. Car pour ce qui concerne le bas de ce classement, les positions, là, sont plus affirmées. A l'image de Saint-Trond, où l'apport sénatorial de Marc Wilmots, jusqu'ici, reste sans effet, du FC Brussels, qui est toujours en phase de construction d'une équipe type, et surtout du CS Bruges et d'Ostende, qui éprouveront bien du mal à figurer, un jour, dans la première moitié du classement général. Ces quatre-là n'ont pas encore connu cette saison la joie d'un succès, phénomène qui pourrait se prolonger quelques matches encore, soit un laps de temps bénéfique pour que les premières rumeurs de... limogeage puissent prendre une place bien au chaud dans les médias et les têtes des supporters!

© Les Sports 2004