Bjorn Ruytinx (Oud Heverlee Louvain) a écopé en appel d'un match effectif de suspension et d'une amende de 200 euros pour son comportement "déplacé et incorrect" après son tackle sur Mehdi Carcela contre le Standard en championnat le 8 décembre. Le Comité d'appel de la Commission des litiges de l'Union belge a ainsi réduit vendredi la sanction rendue en première instance.

Le capitaine de Oud-Heverlee Louvain manquera la rencontre face à Lokeren samedi.

Bjorn Ruytinx avait en effet écopé mardi de quatre matches de suspension (plus deux avec sursis) et d'une amende de 800 euros à la suite de son comportement "déplacé et incorrect" après son tackle sur Mehdi Carcela le 8 décembre lors du match de la 18-ème journée de la Pro League OHL-Standard (0-0).

Jeudi en appel de cette sanction, l'avocat de Bjorn Ruytinx, Johnny Maesschalck avait une nouvelle fois plaidé l'acquittement.

Pour le Procureur Johan Cambier qui s'exprimait au nom du parquet fédéral, cet appel n'était interjeté que par "pur opportunisme", dans l'espoir d'un allégement de la sanction. Il avait fermement soutenu que la peine prononcée était nécessaire et conforme au règlement.

Le procureur fédéral demandait en fait la même peine que celle infligée à Mehdi Carcela pour s'être fait justice lui-même en réaction au tackle de Ruytinx.


OHL satisfait de la décision

Oud-Hervelee Louvain s'est montré satisfait vendredi de la décision du comité d'appel de la Commission des Litiges de l'Union belge de réduire.

"Le joueur et le club veulent à présent tirer un trait sur cette histoire et se reconcentrer sur le football", a expliqué le porte-parole et avocat de OHL, Chris Vandebroeck. "Bjorn a déjà répété ses excuses pour la lourde faute qu'il a commise sur Mehdi Carcela, le joueur du Standard. Il est d'ailleurs demandeur de pouvoir mettre sur un pied un projet à caractère social. Nous déterminerons laquelle dans les prochaines jours avec le club."