L'ex-entraîneur de Mons annonce également avoir déjà "des pistes de réflexion" quant au système à mettre en place à Anderlecht pour sortir les Mauves de la crise.

Ce lundi, Enzo Scifo était l'invité de Dh.be pour un chat spécial Anderlecht. Celui qui sera le consultant de la DH (et DH.be et DH radio au passage) lors de la prochaine coupe du monde ne cache pas ses ambitions suite au limogeage de John van den Brom, ce lundi matin. Morceaux choisis :

"Évidemment que je suis candidat ! Avant le limogeage, par respect, je n'aurais pas pris position. La situation est différente. Mais, je suis sur le marché et je me dis que c'est le bon moment. J'ai travaillé pour et je connais la culture du club sur le bout des doigts. J'y pense sérieusement et j'ai de la peine lorsque le Sporting joue de la sorte. Il y a quelque chose à faire, j'ai déjà des pistes de réflexion. J'ai beaucoup vu jouer les Mauves dernièrement. Dans la vie, parfois les circonstances sont bonnes. Et pour moi, c'est le moment idéal. Ce n'est pas de la prétention mais l'amour du club et de la seine ambition. Pourquoi ne pas donner sa chance à un ancien joueur du club ?"

L'ex-diable rouge semble également prôner un changement radical à la tête des mauves, n'adhérant qu'à moitié à la nomination de Besnik Hasi : " Quand on n'est pas dans le vestiaire, c'est difficile de dire si Hasi est oui ou non un bon choix. Il est très certainement compétent. Disons qu'il a travaillé avec le coach limogé. Que va-t-il changer? Il avait sans doute son mot à dire du temps de VDB. Hasi devait probablement adhérer aux choix du Hollandais. Mon humble avis, c'est qu'il est la bonne solution pour mener le groupe vers un autre coach. Il faut voir aussi comment le groupe va le percevoir. L'adjoint n'est qu'une alternative à court terme en général pour un noyau."

Le communiqué de presse d'Anderlecht :

Le président Roger Vanden Stock regrette ce licenciement et constate "qu'il n'y a malheureusement plus aucune autre décision possible désormais que de remercier John van den Brom pour son engagement lors des deux saisons écoulées. Il a fait souffler un vent neuf au sein du club, il a intégré quelques jeunes, mais il n'a malheureusement pas réussi à composer un nouvel ensemble après le départ de quelques vedettes. C'est une responsabilité partagée. Par nous, la direction, par l'entraîneur, mais aussi par les joueurs qui ont livré, samedi à Louvain, une prestation indigne d'un club comme le nôtre. Je souhaite franchement le meilleur à John van den Brom pour la suite de sa carrière et je tiens à le remercier très personnellement pour le titre et les deux qualifications pour la Ligue des Champions. John van den Brom est un jeune entraîneur talentueux qui recevra, sans aucun doute, rapidement sa chance", assurait le dirigeant anderlechtois.

C'est maintenant Besnik Hasi qui succède à John van den Brom comme T1. "Besnik Hasi connaît le club en long et en large. En tant que direction, nous sommes convaincus qu'il dispose des qualités nécessaires afin de réveiller le groupe et de placer les joueurs devant leurs responsabilités", déclarait aujourd'hui le manager général Herman Van Holsbeeck.