Hier, Dieumerci Mbokani s’est testé en compagnie de Guy Namurois. "Il a couru une demi-heure sans ressentir de douleur" , commente le préparateur physique.

Hier soir, le Congolais passait une résonance magnétique pour vérifier l’état de son tendon. "En principe, Dieumerci sera opérationnel", confirme Frans Masson, l’un des entraîneurs adjoints du Standard.

Ce retour engendrera-t-il un retour au 4-5-1 ? A priori, le 4-4-2, cher à Milan Jovanovic, devrait être confirmé. Dieumerci Mbokani reléguerait Christian Benteke sur le banc.

C’est davantage le retour d’Igor De Camargo qui aurait impliqué un remaniement tactique. Le conditionnel est de mise car le forfait du Diable Rouge, qui a travaillé en salle de fitness hier, est d’ores et déjà entériné.

"Je me remettais bien de ma blessure à la cheville, mais j’ai fait une rechute. Sans cela, j’aurais pu jouer à Zulte", peste Igor De Camargo, dont la saison pourrait être terminée vu qu’il ne reste que trois matches. "Cela fait mal d’être tenu à l’écart de la lutte pour le titre, mais je suis confiant. Et de mon côté, je mords sur ma chique pour me remettre de ce nouveau coup dur."

Pour le reste, Frans Masson est revenu sur le programme qui attend le Standard en cette fin de saison. "Zulte-Waregem, le tournant ? Pour moi, le tournant, ce sont les trois matches. Si on négocie bien Zulte-Waregem, il serait malvenu de dire que c’est gagné "

Po ur le "T3" liégeois , la donne est claire. "On n’a pas le choix, il faut gagner les trois matches. Zulte, qui embête les grands cette saison, Bruges qui viendra avec un sentiment de revanche (NdlR : le Standard avait gagné 1-4 à l’aller) et l’envie de montrer qu’il est encore un grand en Belgique, et enfin La Gantoise, dans un contexte très particulier. J’espère que tous les matches décisifs seront dirigés par des personnes compétentes et que les équipes joueront leur rôle d’arbitre jusqu’au bout."