Alors qu'il venait annoncer qu'il ne se représentera pas à sa succession, le président de la Fifa a été victime d'un "attentat" pour le moins insolite. A découvrir en vidéo.

Joseph Blatter aspergé de (faux) dollars: un humoriste britannique a fait irruption dans une conférence de presse de la Fifa lundi à Zurich et lancé des faux billets sur le président de l'instance, secouée par un scandale de corruption.

Cette irruption a retardé la conférence de presse que Blatter était sur le point de donner après le Conseil exécutif de l'instance suprême du football mondial.

"Où est ma sécurité ?", a demandé incrédule et quelque peu paniqué le président démissionaire de la Fifa juste après qu'a surgi Simon Brodkin devant son pupitre, alors qu'il s'apprêtait à répondre aux questions de journalistes.

Le comédien a d'abord tendu un billet de banque à M. Blatter, avant de jeter d'autres dollars, factices, en direction du dirigeant suisse sous les crépitements de nombreux photographes présents.

Manifestement inquiet, aux côtés de Nicolas Maingot, le directeur adjoint de la Division communication et affaires publiques de la Fifa, M. Blatter a attendu que le service d'ordre refoule l'intrus et a déclaré à l'assistance: "On va devoir nettoyer ça ou je ne serai pas capable de m'exprimer. Cela n'est pas acceptable, cela n'a rien à avoir avec le foot. Nous sommes ici pour parler football. Je dois donc de retarder cette conférence de presse".

Dix minutes plus tard, la conférence de presse a pu alors débuter, afin notamment d'évoquer la date du 26 février 2016 choisie lundi matin pour élire le futur président de la Fifa, après la démission de Blatter.



Blatter ne sera pas candidat à sa succession à la présidence

Le président démissionnaire de la Fifa, Joseph Blatter, a affirmé lundi à Zurich qu'il ne serait pas candidat à sa propre succession à la tête de l'instance suprême du football mondial, secouée par un scandale de corruption. "Je ne serai pas candidat à l'élection du 26 février, il y aura l'élection d'un nouveau président", a affirmé le Suisse lors d'une conférence de presse après le Conseil exécutif de la Fifa, qui a décidé de fixer l'élection présidentielle au 26 février 2016.

"Je souhaite bonne chance à tous les candidats, y compris à Michel Platini", a poursuivi Blatter, alors que le président de l'UEFA (Union européenne de football), son principal opposant, n'a pas encore déclaré sa candidature.