© BELGA

Football

Sergio Conceição attend sa peine

David De Myttenaere

Publié le - Mis à jour le

Un seul sujet de conversation, hier à Sclessin: l'exclusion de Sergio Conceição, mardi, et la réaction du Portugais envers l'arbitre. «Un comportement inexcusable», commentait Dominique D'Onofrio à propos du crachat de Conceição sur Stijn Meert et de l'incident qui a suivi. «On connaît son tempérament mais, vu son expérience, Sergio doit pouvoir se maîtriser. Même s'il est souvent provoqué et s'il n'arrête pas de prendre des coups. On n'avait pas besoin de cela: ni lui, ni l'équipe, ni le club. Je ne sais pas ce qui lui a pris. Je ne pense pas qu'il avait l'intention de toucher l'arbitre. Il faut voir aussi ce qu'il lui a dit. Ce matin (hier), il affichait un profil très, très bas. Il était désolé.»

Immédiatement après l'entraînement matinal, le capitaine a été convoqué par la direction. Sergio Conceição a reconnu le comportement qui lui a valu sa carte rouge et a exposé les circonstances qu'il estime pouvoir invoquer pour atténuer le jugement de ce geste. Indépendamment de ces circonstances, la direction du club a estimé que le comportement du joueur n'était pas tolérable et lui a infligé une amende significative, conformément au règlement de travail en vigueur. «Je présente mes excuses à l'ensemble des acteurs de la rencontre de Coupe de Belgique», a commenté Sergio Conceição dans un communiqué officiel. «En particulier au corps arbitral. Mais aussi à mes équipiers et aux supporters du Standard.»

Le joueur de 31 ans a tenu à démentir toute voie de fait à l'encontre de l'arbitre: dans un geste de mauvaise humeur totalement inopportun, il a brandi à l'arbitre sa vareuse.

La direction entend à l'avenir éviter dans le chef de son joueur de tels comportements et entend bien faire en sorte que son énergie soit désormais canalisée uniquement de façon positive. Elle a estimé en accord avec le joueur que le brassard de capitaine lui serait retiré dans l'hypothèse de tout nouvel écart de sa part. Et l'on sait à quel point il y tient quand on se souvient de ce qu'il avait déclaré après l'incident du Lierse (il avait «laissé tomber» on brassard): «En aucun cas ma mauvaise humeur ne s'exprime contre le brassard de capitaine auquel je tiens autant qu'au blason du club. Il y a des symboles forts avec lesquels on ne rigole pas.»

S'il «pète» parfois un plomb sur les terrains, Sergio Conceição est aussi un homme au grand coeur en dehors: il n'a pas oublié d'où il vient. Il parraine un orphelinat à Coimbra, son village natal. Il rend souvent visite aux enfants malades dans les hôpitaux et répond souvent présent pour participer à une oeuvre caritative. Mais, au Portugal aussi, les médias se sont emparés de l'affaire.

© Les Sports 2006

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous