La Tunisie (à dix) a plié, et même finalement rompu, 1-0 à la 89-ème minute, suite à une action Chadli-Mertens. Un an jour pour jour après la dernière victoire des Diables Rouges au Stade Roi Baudouin, 2-1 contre la Serbie, en phase éliminatoire du Mondial-2014.

Un coup-franc accordé à Hazard mais botté par Mirallas fut détourné de curieuse façon par le gardien Ben Mustapha (10). Origi frappa en plein sur lui cinq minutes plus tard. Une contre-attaque de Ben Youssef aurait entre-temps pu faire très mal, si son centre au point de penalty avait abouti dans la foulée d'un coéquipier (13).

Après la pluie, la grêle allait ensuite s'abatttre sur la pelouse (et les joueurs). Au point que le renommé arbitre hongrois Viktor Kassai renvoya tout le monde aux vestiaires (24e). (Voir les détails ci-dessous).

La menace d'un arrêt définitif de cette rencontre a plané, mais la partie a finalement pu reprendre.

Les acteurs ont alors éprouvé quelques difficultés à replonger dans le match. Un ballon de but fut cependant offert par Hazard à Mirallas, dont le tir trop croisé provoqua une grimace de Wilmots et la déception du public.

Vanden Borre et Mertens remplacèrent Alderweireld et Fellaini à la reprise.

La domination belge était bien gérée par la Tunisie. Origi, certes très remuant, céda sa place à Lukaku (61), juste avant l'exclusion (2è jaune) de Jemaa.

Vertonghen, deux fois, et Vanden Borre, de la tête, furent tout près d'ouvrir la marque au cours des dernières minutes, mais c'est Mertens qui eut cet honneur.


Le match interrompu par la grêle!

Le très renommé arbitre hongrois Viktor Kassai a interrompu le match entre la Belgique et la Tunisie à la 24-ème minute de jeu en raison de la chute de grêlons. Le score était de 0-0.

La pluie était déjà forte lors du coup d'envoi de cette rencontre disputée devant 40.000 spectateurs. L'arbitre a été contraint de renvoyer les équipes aux vestiaires à cause de la chute d'une forte grêle, qui allait d'ailleurs redoubler lors de cet entracte imprévu. Découvrez les photos impressionnantes.

Ce match de préparation contre la Tunisie, qui a finalement repris peu avant 22 heures, est le dernier avant le grand départ pour le Brésil et plus précisément Sao Paulo, mardi matin par un vol spécial (SN2014) de Brussels Airlines.

On rappellera l'arrêt définitif à 0-2 du match amical Luxembourg - Belgique du 1-er mars 2006, par l'arbitre autrichien Thomas Einwaller, à cause d'une tempête de neige. La visibilité n'était en effet plus suffisante.


Kompany: "On part au Brésil en ayant fait le plein confiance"

"La victoire n'était pas le principal. On a eu un entraînement solide hier (ndlr: vendredi) à Knokke. On a bien débuté et puis les conditions ont changé la physionomie du match", a commenté Vincent Kompany sur RTL-TVI après la victoire de la Belgique sur la Tunisie (1-0), samedi, à Bruxelles. "On est resté calme, on a fait circuler le ballon. On part au Brésil en ayant fait le plein de confiance", a ajouté le capitaine belge.

La Belgique termine sa préparation avec trois victoires. "C'est bien, on a gardé deux fois le 0 au marquoir", s'est réjoui Thibaut Courtois. Quant à la prestation contre la Tunisie, le gardien estime que "la circulation doit être plus haute contre des équipes défensives."

Pour Steven Defour, "une seule équipe voulait jouer au football, les Tunisiens sont restés à dix devant leur cage. On savait qu'on devait être patient. Parfois, on a choisi l'option la plus difficile. Vers la fin, on a pris des risques et ça a marché."

"On savait qu'on marquerait ce but", a déclaré Nacer Chadli. "On a poussé à la fin et on a exploité leurs difficultés. On a marqué beaucoup dans ces matches, c'est bon pour la confiance."

Dans ce dernier match de préparation, l'important était aussi de ne pas se blesser. Pour Daniel Van Buyten, "il n'y a rien de pire que de se dire 'je vais y aller mollo.' Il faut prendre le match au sérieux, être concentré et se lâcher."