Le FC Barcelone est dans l’œil du cyclone cette saison.

Josep Maria Bartomeu a joué les pompiers de service et avait envie de déminer les dossiers chauds du FC Barcelone. Pour la radio RAC-1, il s'est confié sans détour sur l'actualité qui parasite l'institution catalane ces dernières semaines. A commencer par son entraîneur Quique Setien qui, vraisemblablement, sera toujours l'entraîneur du club l'an prochain. "Quique continuera à la tête de l'équipe. Je suis content de l'évolution qu'on a montré dans ces matchs malgré les nuls. Dans les derniers matchs j'ai vu du mieux et j'espère que ça continuera. Si on ne gagne pas la Liga, il y a encore la Ligue des Champions. Je ne regrette pas d'avoir licencié Valverde. Il fallait un choc dans l'équipe et dans le vestiaire. Setién est un vrai défenseur du modèle Barça et il a l'ADN du club. Il a apporté de nouvelles idées et il travaille beaucoup." Des propos qui vont à l'encontre des pronostics de la presse ibérique qui annonçait déjà le départ de l'ancien coach du Bétis Séville.

Ensuite, le dirigeant de 57 ans a abordé le futur mercato. Un bon marché des transferts serait-il possible sans l'éternel feuilleton Neymar-Barça? A cette question, Bartomeu a affirmé que, pour des raisons économiques, ce genre de transfert à neuf chiffres devrait être impossible pour cet été. " C'est peu probable qu'une opération comme ça se réalise parce que la situation de tous les clubs en Europe est très difficile"

Critiqué ces derniers jours après le deal effectué entre la Juventus et le Barça à propos de l'échange Arthur/Pjanic, Bartomeu n'y est pas allé par quatre chemins. Selon lui, cet accord respecte les règles du fair-play financier. "Pjanic est un joueur qu'on voulait recruter depuis très longtemps. Ce n'est pas pour ajuster les comptes parce que si c'était pour ça, on aurait vendu d'autres joueurs pour qui on avait des offres." Accusé d'avoir maquillé les comptes grâce à ces transactions, Bartomeu réfute donc cette théorie. 

Pour conclure, il a également voulu parler du délicat sujet Lionel Messi. La presse balançait la bombe la semaine dernière: la Pulga ne souhaiterait pas prolonger au sein de son club de coeur, lassé par le traitement de la direction actuelle. Une fois de plus, le président du FCB a voulu se montrer rassurant: "C'est évident qu'on a l'obligation de prolonger Messi, le meilleur joueur de l'histoire. Il a encore de nombreuses bonnes années devant lui. Leo a dit beaucoup de fois qu'il veut prendre sa retraite au Barça. Je n'ai aucun doute sur le fait qu'il prendra sa retraite ici. Et si ce n'est pas avec moi, ça sera avec un autre président"

Par contre, Bartomeu a décidé de ne pas rajouter d'huile sur le feu à propos de l'arbitrage et du Real Madrid. Il faut dire qu'il avait déjà attaqué le club ces derniers jours...