Le FC Barcelone et Liverpool, qui ont des trajectoires similaires depuis le début de la saison, jouent tous les deux gros lors de leur affrontement mercredi soir au Camp Nou de Barcelone pour le compte de la 5e journée de la 2e phase (groupe B) de la Ligue des Champions de football.

«Malheur aux vaincus». Si Liverpool perd mercredi il sera mathématiquement éliminé de la course aux quarts de finale.

Barcelone n’est pas beaucoup mieux loti. Une défaite placerait le club dans une situation difficile et le défenseur international espagnol Carles Puyol affirme même: «Si on perd, on peut dire adieu».

«Nous partons avec un léger avantage. Nous avons laissé passer trop d’occasions (et notamment un nul 2-2 contre Galatasaray à domicile) mais il est temps de faire la décision», déclare pour sa part l’entraîneur catalan Carles Rexach, qui se verrait bien avec un billet pour les quarts de finale dès la fin du match. Un scenario qui pourrait se réaliser si le Barça l’emporte comme à l’aller à Anfield Road (3-1) et si Galatasaray chute sur le terrain de l’AS Rome.

Blessures Liverpool et le Barça, en outre, ont quelques soucis dans leur Championnat national respectif. Après avoir flirté avec la tête, le début d’année et surtout le mois de févier n’ont pas été à la hauteur des attentes et les deux clubs sont légèrement décrochés même s’ils conservent des chances mathématiques. Le Barça, 5e à 7 points du leader Valence, sait qu’un autre match décisif l’attend samedi contre le Real (2e à un point de Valence). Là aussi, une défaite sonnerait le glas de leurs chances.

Légèrement mieux placé, Liverpool, 3e à deux points de Manchester (mais avec un match en plus qu’Arsenal deuxième), aura également en tête son match contre Middlesbrough samedi en Championnat.

Pour couronner le tout, les deux clubs affrontent cette décisive semaine sans leurs principales vedettes victimes d’ennuis physiques dus à l’accumulation de matches. Côté Britannique, le Ballon d’or Michael Owen est forfait en raison de douleurs à l’arrière du genou droit et aux mollets. Côté catalan, Rivaldo sera probablement sur le banc en raison de problèmes au... mollet droit et au menisque interne du genou droit.

«Si on veut qu’il joue, il devra se faire faire une inflitration», a expliqué Rexach lundi en souligant que ce n’était pas la meilleure façon de récupérer pour les prochains rendez-vous de la saison. Rivaldo ne devrait entrer en jeu que si les choses tournent mal pour le Barça: Carles Rexach sait aussi qu’il joue sa place sur le banc cette semaine.