L'heure n'est plus, ni aux essais, ni aux hésitations, ni aux tergiversations.

Il ne fallait donc pas attendre de grandes originalités dans la liste des vingt joueurs présélectionnés par Aimé Anthuenis pour aborder la Grèce, mercredi, au Heysel. Vincent Kompany et Timmy Simons, les plus récents Souliers d'or, n'avaient perdu leur place que sur blessure pour l'ex-Brugeois, et suspension pour l'Anderlechtois.

Ils retrouvent donc tout naturellement leur statut, Kompany dans la ligne arrière, Simons au milieu du jeu et non derrière: «C'est incontestablement là qu'il nous est le plus utile, d'autant que je pourrai compter sur Daniel Van Buyten», explique Aimé Anthuenis.»

Deflandre sur le carreau

Qui va à la chasse perd sa place. Ce n'est pas toujours vrai, mais, en équipe nationale, cela l'est, au moins, partiellement. Bart Goor a encore un match de suspension à purger et ne sera donc pas disponible en Bosnie. C'est pourquoi le sélectionneur ne l'a pas retenu, ici, mais il fera sa rentrée, à coup sûr, contre Saint-Marin: «C'est l'homme en forme de la compétition, et il nous sera d'une grande utilité. Mais il ne servait à rien de précipiter sa rentrée contre la Grèce, puisque c'est le match de Bosnie que nous préparons.»

En revanche, Eric Deflandre, qui, lui, a terminé sa période de punition, est à nouveau disponible, mais il n'a pas été retenu: «Olivier Doll et Anthony Vanden Borre ont parfaitement occupé cette place lors des dernières sorties et conservent ma confiance, mais Eric n'est pas éloigné de façon définitive; il aura encore sa chance.»

«Proto reste le meilleur»

Et Proto dans tout cela?

Il n'y aura pas le moindre problème pour Silvio Proto: il jouera, à coup sûr, mercredi. Cette situation n'est-elle pas sans rappeler le dilemme avec Peersman, réserviste à Anderlecht et titulaire en équipe nationale.?

«Certainement pas. Silvio Proto est le meilleur gardien belge à l'heure actuelle et cela ne se discute pas. Il sera donc titulaire, d'autant plus qu'il n'est pas sur le banc parce qu'il a démérité d'une quelconque manière, mais simplement parce qu'il faut qu'il trouve ses marques dans son nouveau club. Ce n'est qu'une question de jours»

Retour de Van Damme

On note, aussi, le retour de Jelle Van Damme qui n'avait plus été appelé depuis le match amical contre la Norvège (il jouait alors à Southampton) et joué depuis celui contre la Turquie (il était alors à l'Ajax). Aujourd'hui, il a déposé ses valises au Werder Brême et détient une excellente condition, puisqu'il y est titulaire.

En résumé, trois joueurs disparaissent du noyau par rapport à la sortie précédente des Diables: Hans Cornelis, Carl Hoefkens et Birger Maertens qui ne sont pas des monuments de notre football. Outre Goor, ne manquent donc que deux joueurs en convalescence, Peter Van der Heyden et Wesley Sonck. Le premier rétablirait quelque peu l'équilibre des gauchers: ils ne sont que quatre sur vingt; c'est là le principal souci d'Aimé Anthuenis.

© Les Sports 2005