Quinze ans que l’on attendait cela en bord de Meuse. Depuis le 16 février 1986 et le but de Freddy Luyckx sur un terrain verglacé de Sclessin, le Standard n’avait plus réussi à prendre la mesure à domicile de son grand rival anderlechtois.

Le Portugais Almani Da Silva Moreira a ainsi effacé des tablettes l’ex-international belge reconverti depuis belle lurette en manager. Et ce grâce à une superbe frappe des 20 mètres en pleine lucarne qui restera également dans les annales. Ce qui permit à Michel Preud’Homme, qui était de la partie il y a trois lustres contre les mauves, de retrouver un sourire perdu au soir de la débâcle dans le chaudron du Tivoli. Tout comme à Alphonse Costantin, le président contesté de Liégeois toujours ardents à mettre le feu pour un oui… ou pour un non.

Revenu sur le terrain après sa fracture aux orteils encourue lors du match retour en UEFA à Strasbourg, Moreira ne fut pas le seul héros lors de cette 11e journée de championnat. Loin de là!

Dans ce cadre, le but du jeune molenbeekois Jonathan Butera (21 ans) a également permis aux supporters du stade Machtens de laisser exploser leur joie. À peine entré au jeu à la place de Kolotilko, seul attaquant du RWDM dans le dispositif d’Emilio Ferrera, le joker bruxellois a profité d’une grossière erreur dans la défense louviéroise pour récupérer la balle, effectuer un “grand-pont” sur Olivieri avant d’ajuster Proto d’un maître-tir.

TROISIEME VICTOIRE POUR LE RWDM

Tout simplement la grande classe… mais aussi la troisième victoire d’affilée du RWDM, qui se donne un bol d’air dans le bas du classement. Pas de quoi ravir Ariel Jacobs, l’ex-entraîneur molenbeekois voyant ses nouvelles troupes subir un nouveau coup dur après celui concédé à l’ultime minute il y a 15 jours du côté de Charleroi.

Mais que dire alors du gaspillage des Gantois face à Bruges, dans le véritable match au sommet de la journée ? Alors qu’ils menaient confortablement 2-0, contre une équipe de Trond Sollied réduite à dix unités depuis l’exclusion du gardien Nemec en fin de première période, les Buffalos ont en effet assisté, incrédules, au retour extraordinaire des Blauw en Zwart dans les quatre dernières minutes. Et ce par deux buts signés par le Croate Josip Simic, qui venait de remplacer dix minutes plus tôt Gert Verheyen.

Les jokers ont ainsi tiré tous les bons numéros ce week-end, marqué aussi par la victoire éclatante de Genk en déplacement au Sporting carolorégien. La paire Sonck-Dagano (23 buts à eux deux depuis le début des hostilités) a confirmé à trois reprises qu’elle était bien la meilleure de cette saison 2001-2002. La force de champions en puissance ?