Le Standard avait proposé à ses joueurs de réduire leur salaire à 3 250 € brut et de reverser le même montant à la fondation du club dans le but d’aider les hôpitaux de la région en pleine lutte contre le Covid-19.

Six Standardmen, dont trois titulaires, avaient refusé, ou n’avaient pas donné de réponse. Ils ont été placés au chômage pour force majeure par le club. On a appris, ce mercredi, que les six joueurs en question ont refusé de toucher l’argent du chômage. Pour eux, il s’agissait avant tout d’une question de principe et non d’argent. Ils voulaient être consultés et non mis devant le fait accompli. Sentant peut-être que l’opinion publique n’apprécierait que très peu cette attitude, ils ont refusé le chômage et ne toucheront donc pas un euro (de salaire car leurs primes leur ont été versées) jusqu’à la fin des mesures gouvernementales.