L'attente a été longue mais elle en valait la peine : Sulejman Smajic, qui a passé Noël en compagnie de son manager à cause d'un avion retardé pour la Bosnie, a franchi la dernière étape hier en terminant ses tests médicaux.

Il devrait signer aujourd'hui un contrat de six mois à Anderlecht, sous forme de location, avec une option d'achat pour deux années supplémentaires.

Pour rappel, Smajic est un médian droit, également capable de jouer à gauche, dont l'atout principal est la vitesse. Avec son club, le Mostar Zrinjski, aujourd'hui 9e en Bosnie mais qui a disputé la Coupe Uefa, ce joueur de 23 ans a inscrit une dizaine de buts par saison. Egalement convoité par le Sporting Lisbonne, ce petit format (1m69) compte trois sélections en équipe nationale bosniaque et devrait affronter les Diables Rouges lors des qualifications de la Coupe du monde.

Sauf incident de dernière minute, le Bosniaque signera dans la matinée et sera officiellement présenté par la direction dans l'après-midi, en même temps que Thomas Chatelle.

Smajic rentrera ensuite dans son pays et sera de retour pour la reprise des entraînements, le 3 janvier.

Cet hiver, Anderlecht n'a pas dérogé à ses habitudes : ses dirigeants ont toujours voulu très rapidement finaliser leurs transferts, sans attendre les soldes de fin de mercato. La preuve : le Sporting a déjà réalisé trois transferts avant même l'ouverture officielle du marché.

L'urgence était évidente mais la direction mauve a dû composer avec des limites financières : à trois, Vleck, Chatelle et Smajic coûtent moins cher à l'achat que Cyril Théréau...

Et Anderlecht pourrait ne pas en rester là : si Théréau ou Mpenza partent, un attaquant supplémentaire pourrait encore être engagé.