Derlis Gonzalez était au comble du bonheur après avoir éliminé le Brésil. Il ne savait pas ce qu'il se passait au Paraguay...

C'est une histoire où se mêlent larmes de joie et de tristesse. C'est celle de Derlis Gonzalez, numéro 10 de la sélection du Paraguay, dont deux tirs depuis le point de penalty ont causé l'élimination du Brésil à la Copa América.

Après la faute de main grotesque de Thiago Silva, c'est le joueur de Bâle qui prend ses responsabilités pour tromper Jefferson et remettre les deux équipes à égalité. Le même Derlis Gonzalez marquera, durant la séance de tirs au but, le tir décisif, qui permet au Paraguay d'éliminer le Brésil et d'atteindre les demi-finales de la Copa.

C'est évidemment la folie au pays. Trop, sans doute, pour le cœur de l'oncle de Derlis Gonzalez, victime d'un infarctus durant les célébrations de la victoire. Un décès qui a été confirmé par le père de Derlis au site paraguayen ultimahora.com, mais également par le joueur lui-même via son compte Twitter.

"Mon oncle, pourquoi aujourd'hui ? Tu me quittes pour une attaque cardiaque, mon oncle, pour t'avoir donné de la joie" écrit le joueur, dans un tweet entrecoupé de larmes. Cette victoire a sans doute, plus que jamais, un goût amer pour Derlis Gonzalez...