Mons

Van de Putte 4: ridicule sur le premier but adverse, il fut constamment gêné par le vent en première période. Il ne rassura pas ses équipiers par la suite.

Gorniak 5: s'il accomplit correctement sa mission défensive, il manqua, par contre, franchement de précision lors de ses montées sur son flanc droit.

Ciobotariu 5: son placement et sa détermination ont, une fois encore, compensé sa lenteur.

Malusci 6: intransigeant au poste de libero, il apporta toute son expérience à l'entrejeu dans la dernière demi-heure.

Douai 5: sa vitesse de course aura, quelque peu, contrecarré les plans d'Olufade.

El Araichi 5: s'acquitta de sa tâche avec son engagement habituel.

Touré 5,5: sa technique et sa vivacité lui permirent de se mettre, quelquefois, en évidence. Doit, cependant, encore s'aguerrir physiquement...

Joly 6: il retrouve progressivement ses meilleures sensations.

Suray 5: en manque de ryth- me.

Mounard 5,5: moins accrocheur qu'à l'accoutumée, il ne ménagea, toutefois, pas sa peine sur le flanc gauche.

Ban 5: ne reçut aucun ballon négociable et sembla particulièrement nerveux.

La Placa 8: fut déterminant pour son équipe.

Kenmogne 5: invisible pendant vingt minutes.

Charleroi

Laquait 6,5: un but qui fera date dans l'histoire du football belge et quelques interventions de bonne veine en première mi- temps.

Kanfory 4: s'est plutôt bien comporté en tentant quelques initiatives offensives mais absent sur les deux buts montois.

Defays 5,5: comme si tout avait été trop facile jusque-là, il se retrouva inévitablement au coeur des actions décisives qui profitèrent à La Placa.

Kargbo 6: intraitable pendant près de 75 minutes, la même remarque vaut pour lui puisqu'il était dans le vif du sujet sur les buts adverses.

Reina 5,5: sa deuxième mi- temps s'avéra supérieure à la première mais il la ponctua en ratant la balle décisive.

Detal 4,5: très effacé, il poursuit une adaptation difficile.

Chabaud 6: se montra actif entre deux équipiers qui ne lui facilitèrent pas la tâche.

Lendvaï 5: toutes ses interventions et entreprises furent laborieuses, il n'est pas encore vraiment redevenu lui-même.

Lokembo 5: de bonnes intentions mais évite encore à s'engager totalement.

Dufer 6,5: incontestable pièce maîtresse de son équipe.

Olufade 5,5: une évidente possibilité manquée avant le repos, il n'a ensuite jamais déstabilisé les défenseurs montois.

Macquet 6: il a apporté un peu de clairvoyance.

© Les Sports 2003