Standard: garder les pieds sur terre!
© BELGA

Football

Standard: garder les pieds sur terre!

Pierre Morel

Publié le - Mis à jour le

A Sclessin, joueurs, entraîneurs et supporters ont appris à marcher sur des oeufs après leurs plus beaux exploits. On se rappellera ainsi qu'en 1996/1997, sous la houlette de Jos Daerden, ou en 2001/2002, avec Michel Preud'homme, l'équipe liégeoise était en tête à la trêve et n'avait pourtant finalement pas réussi à se qualifier pour la Coupe d'Europe. Plus près de nous encore, personne n'a oublié qu'après de très belles performances en Coupe de l'UEFA la saison passée, contre Parme ou à Bucarest, l'équipe s'était fait surprendre par St-Trond et... le Germinal Beerschot, adversaire des Rouches ce dimanche! «Nous avons démontré contre Bruges qu'on pouvait être à la hauteur contre une grosse cylindrée, mais il faut éviter de vivre sur son nuage, relativiser et se remettre en question», signalait ainsi hier Dominique D'Onofrio.

Dans une belle unanimité, les joueurs semblent garder les pieds sur terre. «On a fait un très bon match contre Bruges et nous sommes à notre place après notre bon début de saison, mais il est évident que le plus dur reste à faire et que notre statut de leader ne va pas nous faciliter la tâche, confie ainsi Eric Deflandre. Il ne faut surtout pas s'enflammer. Mais vous savez, je pense que, pour le moment, c'est finalement assez facile: tout le monde dans le vestiaire sait bien que nous ne sommes pas la meilleure équipe de Belgique!»

Philippe Léonard ne dit pas autre chose: quand on lui demande comment l'équipe réagit à son classement actuel, il n'y va pas par quatre chemins... «C'est simple: personne n'en parle, affirme-t-il. Bien sûr, on est tous conscients que l'équipe tourne bien pour le moment, qu'elle est sans doute armée cette saison pour faire de belles choses, mais la première place, je vous assure que je n'ai entendu personne en parler dans le vestiaire. La seule chose qui compte, c'est chaque semaine de... gagner le prochain match.»

Et du coup, Philippe donne l'exemple en parlant avant tout du... GBA: «On est bien sûr contents de notre match de mercredi, mais personne ne s'enflamme dans le vestiaire, et l'objectif maintenant c'est avant tout de bien récupérer pour répondre présent au GBA, où un match sans doute pas du tout évident à gérer nous attend face à une équipe qui sort d'une défaite plutôt sèche.»

L'arrière-gauche confirme cependant que, comme toute l'équipe, il semble actuellement prendre beaucoup de plaisir sur le terrain. Avec un joli but sur coup franc en guise d'illustration. «Moi je n'aime pas me disputer avec d'autres pour savoir qui va tirer ou pas, sourit-il. On était deux avec Sergio, il m'a demandé ce qu'on faisait, et je lui ai dit de me laisser frapper. Il est alors allé discutailler avec l'arbitre au sujet du placement du mur, et ça m'a permis de bien me concentrer. En le tirant, je savais où je voulais le mettre. J'étais vraiment bien mercredi après un début de championnat où j'ai parfois cherché ma meilleure forme. Mais je me connais: je suis un diesel et c'est chaque saison la même chose. J'ai besoin d'un peu de temps pour digérer la préparation.»

© Les Sports 2005

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous