Première mission accomplie pour le Germinal Beerschot !

L’équipe du Kiel, toutefois, ne s’enorgueillira pas de ce succès un tantinet flatteur, que la réplique, beaucoup plus costaude que prévu, d’un Beveren très déterminé rendit longtemps aléatoire. “Je me souviens de la saison dernière, souriait Marc Brys. Nous avions débuté à Charleroi. Notre excellente prestation s’était soldée par une défaite. Je préfère entamer la campagne de cette manière-ci : sans avoir impressionné mais en ayant empoché trois points. La semaine prochaine, nous pourrons aller défier Anderlecht avec respect mais sans appréhension particulière.”

Luciano, en grande forme, s’est opposé avec succès aux initiatives des Beverenois Gervinho, Dissa et Bozik, très motivés. “Je félicite mes joueurs pour leur prestation, soulignait Walter Meeuws. Malheureusement, nous n’avons pas tenu tout un match : après une heure, nos batteries étaient à plat. C’est mon seul regret… à côté du résultat.”

Le Germinal Beerschot avait ouvert le score, par Sterchele, contre le cours du jeu. L’ex-Carolo manqua lui aussi de fraîcheur après une heure de jeu. Cavens, lui, était dans un jour sans. Cruz et Colman tentèrent d’inspirer leurs équipiers mais ils ne recueillirent qu’un écho mitigé. Dans l’autre camp, Dissa et Kaiper manquèrent quelques occasions d’égaliser. Touché à l’œil, Monteyne fut transporté à l’hôpital, par mesure de prudence. Il pourrait souffrir d’une petite fracture de la pommette.