Le désormais ancien joueur a pris la parole à Neerpede pour s'expliquer sur le nouvel organigramme anderlechtois.

Kompany est revenu sur la décision de sa fin de carrière comme joueur et le timing surprenant : "Le plus important c'est le début d'une nouvelle étape. Je clôture aussi une aventure exceptionnelle qui a commencé quand j'avais 17 ans. Les Diables étaient dans un trou plus profond qu'Anderlecht et nous avons terminé troisièmes au Mondial. J'ai beaucoup souffert, j'ai été blessé mais je suis fier de ce que j'ai fait comme joueur. Mais c'était assez, j'étais prêt à arrêter. Mon double rôle n'était pas/plus idéal. Ma priorité était le projet. Plus que ma carrière ou l'Euro. Je veux continuer avec l'équipe toutes les semaines et sans blessure. Je me suis posé les bonnes questions et je suis arrivé à la conclusion qu'il fallait une situation claire avec un point de référence unique. Cela fait une semaine que la décision est prise."

L'ex Diable Rouge a aussi confirmé qu'il réalisait un effort financier important en stoppant sa carrière pour signer un contrat de 4 ans comme entraîneur des Mauves : " Je vais baisser mon salaire et de beaucoup. Mes diplômes? Tout a été retardé avec le Covid 19 mais nous sommes en règle et couverts. "Si je n'avais pas été blessé, j'aurais continué, oui. Mais les blessures changent la manière de penser."

Le nouveau technicien du RSCA n'a pas éludé les questions sur Franky Vercauteren : "La collaboration avec Frankie était bonne. Il a été un fil rouge de ma carrière. Il était un partenaire idéal pour me faire évoluer."

Quant aux objectifs de jeu et de classement, ils sont parfaitement évidents pour Kompany : ""J'espère pouvoir produire le football que je veux voir chaque semaine. Je pense que mon approche du foot n'est pas une utopie. Elle nous donne le plus de chance d'être vainqueurs sur le long terme. Ce n'est pas un débat de réalisme. Quel entraîneur peut se présenter ici sans parler de titre? Vous connaissez le contexte et les supporters aussi. Je ne vais pas mettre l'ambition plus bas que le titre. Cela pourra être cette année ou la suivante ou plus tard."