L'audience de la cour d'appel de Bruxelles qui devait statuer sur l'affaire du joueur Mémé Tchité contre la fédération internationale de football (FIFA) est reportée à décembre. L'un des trois magistrats de la 21e chambre composant la cour était malade ce jeudi matin. Aucun juge suppléant n'étant disponible, la cour n'a pas eu d'autre choix que de reporter l'affaire aux 2 et 9 décembre prochains pour les plaidoiries. Le conseil de Mémé Tchité, Grégory Ernes, espère une décision pour la fin de l'année.

"Le prochain match de qualification des Diables Rouges pour la coupe d'Europe aura lieu début 2011", nous a annoncé Me Grégory Ernes, avocat du joueur du Standard. "Donc ça ne pose pas trop de problème que les plaidoiries soient remises à décembre. Nous aurons très probablement une décision avant la fin de l'année".

Le joueur de football Mémé Tchité attaque la FIFA en justice pour lui avoir refusé d'adhérer à l'équipe nationale belge. Et pour cause, le sportif aux 4 nationalités avait déjà changé deux fois d'équipe nationale, il n'a donc plus droit dès lors, selon la réglementation de la FIFA, d'évoluer dans l'équipe d'une autre nation. Mémé Tchité avait effectivement débuté dans l'équipe nationale junior du Burundi puis avait signé un contrat avec l'équipe nationale rwandaise en 2004.

Toutefois, il estime que ce contrat est un faux. La FIFA, quant à elle, a fait savoir, mercredi, que l'expertise graphologique, qui avait été effectuée pour établir s'il s'agissait oui ou non de la signature de Mémé Tchité, n'avait aucune valeur juridique. Elle a aussi fait remarquer que le joueur de football n'avait introduit aucune action en justice contre ceux qu'il accuse d'avoir falsifié sa signature.