La France connaît une préparation à l'Euro plutôt chahutée. Non pas sur le terrain puisque les Bleus ont remporté assez facilement leurs deux rencontres amicales face au Pays de Galles et à la Bulgarie (3-0 à chaque fois). Mais en coulisses, cela a chauffé. Notamment entre Olivier Giroud et Kylian Mbappé. Et l'incident n'est, semble-t-il, pas encore clos entre les deux joueurs, malgré le mea culpa de l'attaquant de Chelsea

Suite à une déclaration de Giroud après la rencontre face au Bulgare qui expliquait que "les ballons n'arrivaient pas", Mbappé se serait montré agacé et n'aurait pas masqué sa mauvaise humeur lors des jours suivants comme l'ont rapporté plusieurs médias français ces derniers jours. Selon L'Équipe, la star du PSG aurait même demandé à s'expliquer sur certains points devant la presse, ce qui lui a été refusé par Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus.

Constatant un malaise grandissant, Olivier Giroud aurait été parler avec Mbappé pour tenter d'apaiser les choses ce jeudi selon les médias français dont RMC Sport. Le joueur aux 104 capes a reconnu une erreur de communication, précisant qu'il ne visait pas le joueur du PSG en particulier. Selon le média français, cette discussion n'aurait pas eu beaucoup d'effet sur le moral de Mbappé qui est encore apparu très fermé lors de l'entraînement de jeudi après-midi, "se montrant un peu boudeur"

Voyant que la situation ne s'est pas améliorée entre les deux joueurs, Didier Deschamps aurait décidé d'intervenir en ayant une discussion privée avec les deux joueurs puis avec l'ensemble du groupe. Une concertation qui aura eu son petit effet, du moins les médias français l'espèrent, puisqu'à la fin de la séance, Giroud est venu faire une accolade (plutôt brève et indifférente selon les personnes présentes sur place) avec Mbappé après avoir un marqué un but lors d'une opposition. De là à dire que les tensions sont résorbées, il y a encore un pas à franchir mais à quatre jours de la première rencontre de l'Euro face à l'Allemagne, le fait que ces tensions soient toujours au centre de l'attention n'est pas une bonne nouvelle pour les Bleus.

D'autant que Didier Deschamps a d'autres problèmes potentiels à gérer puisque ce jeudi ni Karim Benzema (sorti sur blessure face à la Bulgarie, pour rappel), ni Antoine Griezmann n'étaient présents à l'entraînement collectif des Bleus.

© AFP