Les funérailles de Stephanie De Buysser, épouse du joueur de Genk Thomas Buffel décédée la semaine passée des suites d'un cancer, ont eu lieu ce matin.

La petite église de Marie Mère de Dieu, à Beernem était pleine à craquer ce jeudi matin pour accueillir l'ensemble des personnes venues rendre un dernier hommage à Stephanie De Buysser. Parmi les personnes présentes, outre la famille et les amis du couple Buffel, se trouvaient l'ensemble du club de Genk (joueurs et staff), l'ancien coach des Limbourgeois Peter Maes, l'entraîneur d'Ostende Yves Vanderhaeghe, Philippe Clement, Georges Leekens ou encore l'ami et ancien coéquipier de Thomas Buffel, Hans Cornelis.

Thomas Buffel, entré dans l'église à la tête du cortège funéraire, tenant les mains de ses jumeaux de trois ans, a pris la parole durant le service. "Chérie, où est soudainement passé tout ce temps ? Ces dix-sept ans sont passés tellement vite. Je me souviens de nos premiers regards. Tu m'as regardé fixement et tu as rougi. Nous ne nous sommes plus jamais lâchés."

Ensuite Buffel, les traits tirés, a délivré une anecdote particulièrement émouvante. "Pendant dix-sept ans, j'ai reçu avant chaque match un doux message d'encouragement, à chaque fois différent. Avant mon dernier match, j'ai regardé mon téléphone mais le message n'est jamais arrivé. Je savais alors que je devais dire au revoir à mon plus grand soutien et refuge. Tu étais devenue trop fatiguée pour pouvoir écrire un SMS."