Le Cercle Bruges, surprise de la dernière saison, a frappé un bien joli coup sur le marché des transferts en recrutant Thomas Buffel, 27 ans et 29 fois international (6 buts). "Un transfert nécessaire pour rester dans la partie supérieure du classement. C'est un message fort", affirmait-on hier soir au Cercle.

Encore lié pour un an avec les Glasgow Rangers, club qui était prêt à le laisser filer gratuitement, Buffel s'est lié pour deux saisons dans la Venise du Nord en revoyant largement ses prétentions salariales à la baisse (il touchait 1,4 million d'euros annuel en Écosse).

Après près d'une saison et demie où il n'a pas disputé cinq rencontres officielles, Buffel a donc choisi le club où il a été formé pour relancer sa carrière même s'il n'a jamais joué en D1 belge. C'est en effet à Rotterdam, à Feyenoord puis à l'Excelsior puis de nouveau à Feyenoord, qu'il perça réellement. Et c'est à Feyenoord aussi, de 2002 à 2005, qu'il connut les meilleurs moments de sa carrière.

"Après douze ans à l'étranger, je retrouve ma maison", sourit le meneur de jeu. "Je pense que la solution du Cercle est la meilleure pour relancer ma carrière. Le Cercle n'est, j'espère, qu'une étape mais j'entends y retrouver mon meilleur niveau. Quel est mon état physique ? J'ai peut-être peu joué cette dernière saison car j'ai manqué la préparation et que l'équipe a tourné sans moi, mais je me suis entraîné toute l'année et j'ai disputé beaucoup de matchs avec l'équipe B."