C'est loin d'être une surprise, mais c'est à présent officiel. Thorgan Hazard enfile la version 2013 de la godasse dorée la plus célèbre du Royaume. Une consécration pour celui qui a sans doute été l'un des hommes les plus réguliers des douze derniers mois, entre des Playoffs menés tambour battant avec une équipe de Zulte Waregem qui a échoué à trente minutes du titre, et une première partie de saison bouclée avec neuf buts et dix assists au compteur.

Il y avait un père très fier de son fils ce mercredi soir... (Crédit: D.R.)

Une belle consolation aussi pour Zulte Waregem, qui risque de voir son joueur s'envoler vers Bruxelles dans les prochaines heures, mais qui voit pour la première fois l'un de ses joueurs récompensé par le Soulier d'Or. Un privilège que seuls treize clubs ont connu depuis la création d'un trophée qui n'a plus échappé au triumvirat Anderlecht-Standard-Bruges depuis le sacre de Wesley Sonck en 2001.

Maxime Lestienne et Silvio Proto complètent le podium, suivis par Michy Batshuayi et Jelle Vossen.

Une belle récompense, mais...

Lors de la cérémonie du soulier d'or, le lauréat Thorgan Hazard, 20 ans, a remercié son club, son entraîneur, sa famille et sa fiancée Marie. "C'est une belle récompense individuelle, mais je ne l'ai néanmoins pas gagnée tout seul", a-t-il insisté. "Elle résulte de l'inoubliable saison vécue avec Zulte Waregem. On a même été champion quelques minutes avant de malheureusement laisser échapper ce titre au Stade Constant Vanden Stock. Je ne crois pas que ce Soulier d'or va m'aider à réaliser mon rêve qui est bien sûr de participer à la Coupe du monde au Brésil. Mais je ferai tout pour y parvenir et il me reste quand même encore quelques mois pour convaincre le sélectionneur (Marc Wilmots assistait au match de la Coupe de la Ligue anglaise Manchester United - Sunderland mercredi soir, ndlr). Mon père m'a parlé aussi de la malédiction du Soulier d'or, et je m'efforcerai donc de ne pas tomber dans ce piège", a encore souri le joueur.

Thorgan Hazard, premier vainqueur "belge" du Soulier d'Or depuis Axel Witsel en 2008, avait prévenu avant de s'asseoir à la table de la salle de presse qu'il ne souhaitait pas s'exprimer à propos des rebondissements concernant son éventuel transfert à Anderlecht.

Sur Twitter, le lauréat a été félicité par son frère Eden:

Et par Jelle Vossen: