Désormais propriété de Mönchengladbach, Thorgan Hazard caresse encore le rêve d’évoluer un jour chez les Blues.

Thorgan Hazard a retrouvé son habituel survêtement. Lundi passé, le milieu s’était présenté dans une tenue inhabituelle au Borussia Park.

Le voir débarquer en jeans et chemise avait mis la puce à l’oreille à ses coéquipiers qui l’ont gentiment chambré. Une semaine après avoir signé jusqu’en juin 2020 avec Mönchengladbach, le Brainois a pris le temps ce lundi de dévoiler ses motivations à l’aube de ce choix de carrière.

Thorgan, lors de notre visite en janvier, vous aviez évoqué votre envie de stabilité. Votre souhait a été exaucé…

"Oui. C’est ce que je voulais : rester quelques années dans un club. Et comme ici, je me sens bien depuis le début de la saison… C’est la continuité. C’est un très bon club, stable, avec des bons supporters, un bon coach, pas loin de la Belgique, c’est un tout. J’espère qu’on jouera encore l’Europe l’année prochaine. Je me sens bien ici et je ne voyais pas l’intérêt de changer de club. Je voulais rester ici quelques années et c’est ce qu’il s’est passé. J’en suis très content."

Vous ne travaillez plus avec John Bico mais avec votre papa, est-ce que vous avez été plus impliqué sur ce transfert que lors de vos précédents choix de carrière ?

"Pas forcément. Les décisions ont toujours été prises à plusieurs. Avant, c’était avec John Bico qui a pris de très bonnes décisions pour moi. Sans lui et De Cuyper, je ne serais pas là aujourd’hui et je les en remercie. C’est vrai que maintenant je suis un peu plus au courant que par le passé, il y a plus de communication avec mon papa. C’est plus moi qui décide, on va dire. Cela change mais les négociations se sont passées tranquillement. Elles ont duré quelques mois, mais c’est normal dans le football. Je suis content que ce soit fini."

Il était important pour vous que tout soit réglé le plus vite possible…

"Oui, je n’aime pas trop quand ça traîne, je préfère quand cela ne dure pas longtemps car après cela reste dans ma tête et je ne suis pas trop concentré sur le terrain. Là, je suis soulagé et je vais pouvoir me concentrer sur mes prestations."

Les prolongations sont de saison dans la famille.

"Oui, comme ça tout le monde est fixé maintenant et la famille, surtout le papa, va pouvoir se reposer. Il va pouvoir profiter d’un peu de temps libre. (sourire) On est content. Eden, c’est ce qu’il voulait, moi aussi, j’ai cette stabilité."

Vous avez le même contrat que lui ?

"Presque. À quelques dizaines d’euros près." (rires)

Il y figure en tout cas une clause permettant à Chelsea de vous racheter…

"Oui. Je n’en connais pas tous les détails. Maintenant, j’ai signé ici et je me concentre uniquement sur Mönchengladbach. Après, jouer à Chelsea reste un objectif. J’espère que, dans quelques années, je pourrai retourner là-bas pour y jouer, pas pour y être prêté."

La marche était trop haute pour le moment ?

"Oui. Quand on voit le nombre de joueurs et leurs noms, ce sont de très grands joueurs. Je veux d’abord faire une grande saison dans un grand championnat. Pour l’instant, je ne l’ai pas encore faite. J’ai été titulaire 5, 6 fois, je ne peux pas dire que c’est une grosse saison de ma part, mais j’espère que d’ici à quelques années, je l’aurai accompli. Mais voilà, maintenant, je me concentre uniquement sur Mönchengladbach. Si un jour, je veux jouer à Chelsea, j’ai intérêt à bien jouer. Mais je pense d’abord à aider l’équipe ici pour atteindre nos objectifs."