Le tirage au sort de la phase de poules de la Ligue des champions aura lieu jeudi à Monaco (17h45), avec notamment un chapeau 1 ultra relevé avec le Real Madrid, tenant du titre, Barcelone, le Bayern Munich, Chelsea ou l'Atletico Madrid. Vingt-cinq ans après l'AC Milan de Sacchi, le Real Madrid d'Ancelotti va-t-il réussir l'exploit de conserver son titre en Ligue des champions ?

Pas rassasié par la "Decima" ramenée en mai dernier de Lisbonne, le club merengue s'est en tout cas encore renforcé avec les transferts de Kroos et James Rodriguez pour tenter de décrocher un 11e sacre européen.

Si certains clubs tremblent au moment d'aborder le tirage au sort de Monaco, ce n'est donc pas le cas du Real, placé tout en haut du chapeau 1 avec le coefficient le plus élevé de tous les participants.

Ce chapeau 1, celui des têtes de série, est d'ailleurs spectaculaire, avec le Real, l'Atletico (finaliste la saison dernière), le Bayern, Chelsea et le Barça, vainqueurs des trois éditions précédentes, Benfica, Porto et soit Schalke 04 soit Arsenal si les Anglais se sortent de leur barrage face à Besiktas mercredi soir.

Grands déçus de la saison dernière, le Bayern de Guardiola et le Barça désormais guidé par Luis Enrique sont parmi les plus ambitieux, avec les renforts respectifs de Lewandowski et Suarez.

Juste en-dessous, dans le chapeau 2, les gros morceaux ne manquent pas non plus. Si Bâle et le Zénit Saint-Pétersbourg font figure de relatives bonnes affaires, la Juventus Turin et le Borussia Dortmund, finaliste en 2013, ont beaucoup d'arguments.

Et malgré le frein du fair-play financier, le Paris SG et Manchester City rêvent toujours de gloire européenne.

- Attention au chapeau 4 -

Quart-de-finaliste des deux dernières éditions, éliminé sans perdre en 2013 face à Barcelone (2-2; 1-1) puis dans les derniers instants face à Chelsea au printemps dernier (3-1; 0-2), le PSG des Qataris veut ainsi continuer à grandir et vise le dernier carré.

Après avoir enfin franchi la phase de poules la saison dernière, les Citizens veulent eux montrer qu'ils valent mieux que leur 8e de finale perdu face au Barça (2-0; 2-1). Dans le chapeau 3, c'est Liverpool qui fait figure d'équipe à éviter. Vice-champions d'Angleterre, les Reds ont de l'ambition malgré le départ de Suarez. Avec Sturridge, Sterling et désormais Balotelli, leur potentiel offensif reste important.

Naples, s'il se défait mercredi soir de Bilbao en barrages, sera aussi un adversaire plus que redoutable dans ce chapeau 3.

Il y a aussi de potentielles mauvaises surprises dans le chapeau 4. On doute ainsi que quiconque soit enchanté d'affronter la Roma, brillante deuxième de Serie A la saison dernière, plutôt que les Slovènes de Maribor ou les Chypriotes de l'Apoel Nicosie.

Monaco, propriété du milliardaire russe Dmitry Rybolovlev, pourrait aussi être dangereux malgré les départs de James (Real Madrid), Abidal (Olympiakos) ou Rivière (Newcastle).