13e Tête de Sand sur le poteau.

45e Tomasson, au terme d'un relais avec Grönkjaer, trompe Carini du plat du pied (0-1).

47e Servi par une balle en cloche, Rodriguez adresse une fantastique reprise de volée du gauche en pleine lucarne (1-1).

83e Sur un centre de Martin Jörgensen, Tomasson adresse une tête décroisée sous la transversale d'un Carini impuissant (1-2).

ULSAN `Au début, nous étions nerveux. Après une demi-heure, nous avons trouvé notre rythme. Après ce succès important, nous pouvons respirer mais, pour moi, la France reste le favori du groupe.´

Morten Olsen n'a pas boudé son plaisir, samedi. L'ancien joueur du Cercle, du RWDM et d'Anderlecht a réussi sa grande entrée en phase finale. Par le biais de ses joueurs danois, et surtout, de l'attaquant de Feyenoord Jon Dahl Tomasson. Déjà artisan du succès du club hollandais en Coupe de l'Uefa, l'ancien mal-aimé de Newcastle a crucifié la Céleste , en deux occasions, en fin de chaque mi-temps. Les dirigeants du Milan AC s'en sont frotté les mains, heureux de ne pas avoir attendu la fin du Mondial pour faire signer un joueur dont la valeur marchande ne cesse de grimper. Les Uruguayens avaient rêvé meilleur retour sur la scène mondiale, douze ans après sa dernière participation. D'autant qu'ils doivent maintenant se farcir les Français, dans un match dont le vaincu pourra déjà préparer ses valises. `J'espère bien que Zidane ne jouera pas contre nous car on a vu contre le Sénégal combien il était important pour la France. S'il ne peut jouer, cela sera très important...´ a déclaré le meneur de jeu sud-américain de l'Inter Alvaro Recoba qui, par sa technique, a tenté de répondre à la puissance physique des Danois. La prestation des anciens double champions du monde fut néanmoins rehaussée du splendide but du défenseur Dario Rodriguez.

Après leur quart de finale de 98, les Vikings pourraient devenir l'une des heureuses surprises du tournoi asiatique. Et ce, même si Stif Tofting, blessé au pied droit, pourrait ne plus pouvoir être aligné dans ce Mondial: il y a trois mois, le médian de Bolton a souffert d'une fracture à ce même pied et n'avait pu reprendre l'entraînement que début mai!

Heintze, le bon vieux

Samedi, le Danois Heintze (38 ans, 9 mois et 16 jours) est aussi entré dans l'histoire du Mondial. Trois fois seulement, à l'exception des gardiens, un joueur plus âgé est monté sur un terrain, en phase finale: le Camerounais Milla, en 94, a joué alors qu'il était âgé de 42 ans, 1 mois et 8 jours. L'Argentin Angel Labruna en 1958 (39 ans, 8 mois et 18 jours) et l'Anglais Stanley Matthews en 1954 (39 ans, 4 mois et 25 jours) sont les deux autres aînés de Jan Heintze.

© Les Sports 2002