Comme ce fut déjà le cas face à Liège, voici trois semaines lors de leur dernière apparition aux Bas-Prés, les Merles ont abandonné une partie de l’enjeu dans les derniers instants de la rencontre au terme d’une phase arrêtée tout à fait évitable. Pour avoir fait plus que jeu égal avec l’adversaire, qui passa un mauvais quart d’heure sanctionné par des opportunités pour Nélis et Lorenzon, les Mosans ont mesuré l’écart qui les séparait encore d’un adversaire pas forcément meilleur mais en confiance.

Gerrit Laverge analyse: "S’ils transforment leurs deux premières occasions, c’est peut-être un autre match qui se profile . Vu les résultats, nous occupons la 4e-5e place. Avez-vous perçu une grande différence entre l’avant-dernier et nous? Chaque semaine, c’est presque la même chose qui se répète: certains moments dans une partie sont favorables ou non. Cependant, j’ai des joueurs qui peuvent forcer un résultat."

Mais également profiter d’approximation dans le placement sur phase arrêtée ou de la faiblesse défensive adverse. Les deux buts tournaisiens naquirent de ces deux constats. L’UR Namur a également manqué de justesse et de vitesse dans le jeu pour surprendre son adversaire.

"On a néanmoins mis un pas un peu plus loin ce qui me satisfait pour le moment car cela signifie qu’on est en mesure de s’améliorer", concède Georges Heylens, pointant par ailleurs un manque de régularité. "On a connu des moments intéressants en première période, rencontré des périodes difficiles en seconde. Durant 20 minutes, nous avons souffert de la vitesse imprégnée au jeu par l’adversaire."

Liège tient tête à Tirlemont

Même si le score indique le contraire, on a assisté à un véritable festival offensif ce dimanche au Pairay! Une rencontre haletante, avec des occasions à la pelle, le tout sur un rythme endiablé. Seuls un manque de réalisme, mais surtout une prestation stupéfiante de Govoni ont empêché le marquoir de s’affoler.

Après 13 minutes, Haznadar butait une première fois sur "Super-Govoni" , avant que Thijs ne trouve la latte sur la contre-attaque. Le match était lancé. Les Sang et Marine réalisaient une première période de toute beauté, avec un Van den Brandt des grands jours. Les Sucriers répliquaient avec une disposition tactique offensive à souhait et des flancs percutants, qui alimentaient bien le pivot Dufoor.

Après la pause , on vit une équipe de Tirlemont prendre la direction des débats et le show Govoni débuta. Tant Haznadar que Thys et Belme se heurtèrent en effet à l’intransigeance du dernier rempart local. Mais Liège n’était pas en reste et Schuermans devait boxer un puissant envoi de JS Legros, avant que Voss n’offre un superbe ballon de but à Van den Brandt, qui croisa trop son essai.

Le public en redemandait, mais le marquoir resta figé. Artisan d’une bien belle équipe de Tirlemont, Daniel Nassen est un entraîneur heureux: "Quelle belle pub pour le foot! On réalise une saison splendide et je me suis vraiment amusé aujourd’hui. Liège possède un gardien de grand talent!"