La Commission des litiges de l'Union belge de football (URBSFA) a décidé mardi de suspendre Dieumerci Mbokani pour quatre rencontres: trois effectives et une avec sursis. Il devra également payer une amende de 400 euros.

L'attaquant d'Anderlecht était poursuivi sur base des images télés de la rencontre entre Anderlecht et Lokeren datant de la 9e journée de championnat. Mbokani avait adressé un coup de pied volontaire à Kilian Overmeire à l'issue d'un duel entre les deux hommes.

Mbokani, absent lors des débats mardi au siège de la fédération car retenu par l'équipe nationale du Congo, pourra encore jouer ce week-end face à Waasland-Beveren. Il manquera ensuite les rencontres face à Charleroi (27 octobre), La Gantoise (30 octobre) et Malines (3 novembre). Anderlecht dispose de six jours pour éventuellement interjeter appel de la décision.

La Commission des litiges a qualifié le geste de Mbokani sur Overmeire d'agression car volontaire, estimant cependant la réaction du Congolais "partiellement compréhensible" vu la faute antérieure commise par Overmeire. L'avocat d'Anderlecht Me Spreutels avait plaidé "un réflexe malheureux plutôt qu'une agression."

La Commission a retenu comme circonstance atténuante que "le comportement du joueur s'est amélioré depuis son retour dans la compétition belge" la saison dernière, ce qu'a plaidé avec insistance Me Spreutels, tout comme la capacité de Mbokani à encaisser les coups sans réagir.