Un bon résultat mais c'est vraiment tout

Football

R.H.

Publié le

Un bon résultat mais c'est vraiment tout
© belga

SAINT-MARIN Dans un stade à l’ambiance intime, Aimé Anthuenis avait reconduit la même équipe qui avait séduit samedi face à la Bosnie afin d’affronter la modeste équipe de Saint-Marin. Face au petit poucet du groupe, et suite au départ médiocre de l’automne dernier, les Diables Rouges étaient dans l’obligation de l’emporter.

Comme toujours face à pareille équipe, le plus important était d’éviter toute précipitation et de se marcher sur les pieds et profiter au maximum des phases arrêtées. Après six minutes de jeu, les Belges avaient obtenu trois corners mais qui ne portaient pas leurs fruits malgré les tirs des deux gauchers, Van der Heyden et Daerden. Mais c’était les deux seuls faits d’armes d’un premier quart d’heure où la Belgique combinait globalement bien mais manquait d’imagination et de technique dans la dernière passe, la plus difficile.

A la 17e, Pieroni lançait correctement Buffel dans l’axe, l’attaquant des Rangers était alors fautivement bousculé dans le grand rectangle. Avec ce penalty, les joueurs d’Anthuenis héritaient d’une occasion unique de finaliser la tâche la plus ardue : inscrire le premier but. C’est le capitaine Simons qui s’élançait et trompait le gardien adverse 0-1.

La suite des événements n’était guère emballante. On retiendra une carte jaune inutile de Vander Heyden, suspendu pour le prochain match en Serbie, et un coup-franc cadré de Saint-Marin. La fin de la première mi-temps allait être marquée par deux événements peu réjouissants pour les Belges. A la 36e, Buffel, blessé, était remplacé par Chatelle et, nettement plus inquiétant, Andy Selva profitait de la seule occasion des siens pour…. tromper Proto suite à un centre surmontant Van Buyten. 1-1. L’attaquant inscrivait de la sorte son 5e but international et son… 3e face à la Belgique. Pas vraiment le scénario idéal mais les Diables méritaient-ils mieux en jouant de la sorte : sans rythme, imprécis, sans imagination ? Le discours du coach se devait être ferme à la pause.

En tout état de cause, les Diables Rouges abordaient avec plus de mordant la seconde période. Il est vrai qu’il n’y avait aucun calcul à faire ! C’était marquer un but de plus que son adversaire ou oublier la Coupe du monde 2006 ! L’enjeu était énorme sur ce petit terrain perdu à Saint-Marin. Un paradoxe !

Tour à tour, et le plus souvent via la vista de Thomas Chatelle, la Belgique se créait trois belles occasions, mais Pieroni et Daerden manquaient de réalisme dans le dernier geste.

Il ne restait plus que 35 minutes de jeu pour faire la différence. Doll cédait sa place à Vandenbergh, au cas où une balle traînerait devant le but de Saint-Marin… Evidemment, plus les minutes passaient et plus la pression et l’angoisse s’emparaient des joueurs belges. Il fallait en finir au plus vite. A la 63e, sur un énième coup de coin, Daniel Van Buyten s’élevait plus haut que tout le monde et propulsa la balle enfin au fond des filets. 1-2.

A la 72e, Kompany manquait d’intelligence et recevait une carte jaune bien évitable d’autant qu’elle signifiait la suspension du jeune défenseur pour le prochain match. Sur la phase arrêtée qui s’en suivait, Saint-Marin était tout proche d’une nouvelle égalisation ! Cela aurait été un comble ! Cela démontrait aussi que les Diables étaient bien loin de leur prestation du week-end dernier… comme en témoignait le premier tir à distance de Luigi Pieroni à dix minutes du terme.

Finalement, les Belges avaient réussi leur mission de ramener les six points de l’espoir en ce début de printemps. Mais de cette dernière sortie, on ne retiendra que la victoire … et les deux suspendus pour le match en Serbie en juin prochain. Pas la joie !

Belgique : Proto ; Doll (57e Vandenbergh), Kompany, Van Buyten, Van der Heyden; Vanderhaeghen (82 Bisconti), Simons, Daerden; Buffel (36e Chatelle), Mpenza et Pieroni.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous