Un Brésil renversant
© EPA

Football

Un Brésil renversant

Thomas Busiau

Publié le - Mis à jour le

Le Brésil est un habitué des finales de la Coupe des Confédérations puisqu’il disputait sa quatrième. Celle d’hier a encore répondu aux critères de spectacle avec une volonté offensive qui, par la trame du match, s’est surtout soulignée du côté de la Seleçao, qui a remporté sa 15e des 16 confrontations face aux USA.

Empêtrés dans la domination brésilienne, les Américains avaient pourtant pris l’avantage dès la 11e par Dempsey dont la volée, un rien ratée, avait ouvert le chemin du rêve américain. Souvent mis en danger par la vitesse et la précision brésiliennes, les "Boys" avient même balancé une contre-attaque tonitruante pour s’envoler vers le premier trophée intercontinental de leur histoire.

Malheureusement pour Onyewu, qui pouvait devenir le premier "Belgicain" --il appartient au Standard jusque demain --lauréat de la Coupe des Confédérations, le but de Luis Fabiano dès la reprise relança le match. Malgré un terrible Howard, un presque (il fut un peu en retard sur le 2-2) irréprochable Onyewu et un juge de ligne qui n’accorda pas un but de Kaká (présenté demain au Real) alors que le ballon avait franchi la ligne, Luis Fabiano égalisa méritoirement.

La déferlante brésilienne offrit à Lucio l’honneur d’amener à la Seleçao le premier doublé de l’épreuve. Le Brésil devient le recordman absolu.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous