Le commentateur télé flamand réputé Filip Joos a lancé un appel peu commun dans son édito, qui paraît chaque mardi dans le journal De Standaard.

Joos estime que la carte jaune que l’arbitre Lardot a infligé au joueur carolo parce qu’il s’était énervé après le match à Malines, doit être supprimée. Pour rappel : Ilaimaharitra a été la victime de chants racistes de certains supporters et d’un geste fasciste d’un supporter, qui est d’ailleurs recherché par la police. Le joueur malgache est rentré en larmes au vestiaire. Suite à sa jaune (sa 5e), il sera suspendu le weekend prochain.

Joos fait même appel aux capitaines de D1 et surtout à Vincent Kompany de faire un geste fort et de menacer de boycotter la 15e journée si la carte n’est pas retirée. "Je sais que tu as beaucoup de chats à fouetter", dit Joos à Kompany. "Mais en tant que capitaine et personnage charismatique, cela fait partie de ton rôle. Même si Ilaimaharitra offre les trois points à Charleroi contre Eupen. Et même si ces trois points aideraient Charleroi à se qualifier pour les playoffs 1, au détriment d’Anderlecht. Même là, tu serais gagnant, Vincent."

Charleroi ne se fait pas d’illusions : selon le club, le règlement ne permet pas de supprimer la jaune. Joos : "Pourtant, ce geste serait beaucoup plus fort que toutes les campagnes ou vidéos anti-racisme ou que la conférence anti-racisme qui sera tenue la semaine prochaine. L’arbitre Lardot a laissé filer l’opportunité de sa vie : il aurait pu poser son bras sur l’épaule d’Ilaimaharitra pour réduire sa douleur, mais il a préféré suivre le règlement, et il lui a donné une carte jaune. À son tour, les patrons de l’Union belge ont l’occasion de montrer qu’ils attachent vraiment de l’importance au problème du racisme."