La rencontre au Lierse, ce samedi soir (18heures), sera peut-être capitale pour le Sporting d'Anderlecht. C'est, en effet, plus que probablement là-bas que se jouera le titre de champion de Belgique même si la formation bruxelloise sera peut-être déjà championne depuis vendredi, si le Club Brugeois est accroché contre Mouscron.

«Ce serait mieux que nous obtenions ce sacre en gagnant au Lierse », commente Oleg Iachtchouk, qui synthétise bien l'avis de la majorité de ses coéquipiers. «Mais on ne choisit pas et si nous sommes champions vendredi, nous ferons quand même la fête.»

Samedi soir, Oleg Iachtchouk pourrait faire son deuxième retour face au Lierse. «Mais, heureusement, la blessure qui m'a écarté du terrain face à Mons ne fut pas du tout comparable cette fois», nuance l'ex-Ukrainien naturalisé belge qui, face aux joueurs d'Emilio Ferrera, avait fait un retour remarqué après de longs mois d'absence. «Ce match est peut-être le meilleur moment du championnat même si j'ai profité de chaque match joué à 200pc: je reviens dans le groupe, je marque et j'amène le penalty de la victoire! J'espère jouer samedi pour que le Lierse devienne le deuxième tournant de ma saison. Je suis totalement remis de cette petite élongation derrière la cuisse et j'aimerais vraiment apporter mon soutien à l'équipe.»

Car l'appétit vient en mangeant pour l'attaquant du Sporting le plus malchanceux de ces dernières années. Après plus de deux ans d'indisponibilité, il est revenu dans l'équipe à la fin du mois de novembre en espérant simplement faire partie du noyau pour le second tour, en jouant de temps à autre. Au final, il aura été titularisé à onze reprises, joué 1040 minutes et inscrit huit buts. «J'ai progressé au fur et à mesure mais je ne suis pas encore à mon meilleur niveau, certifie-t-il. Si le physique suit et que je peux être plus régulier, j'espère accumuler encore plus de temps de jeu et confirmer l'an prochain à Anderlecht. Je dois beaucoup à ce club qui m'a fait confiance malgré mes nombreuses blessures! Je veux prouver aux dirigeants qu'ils ont eu raison. Bien sûr, tout joueur veut évoluer le plus haut possible. Mais je reste les deux pieds sur terre et je ne fais pas de projets. J'ai trop souvent été déçu et je ne veux plus retomber de haut. La santé avant tout.»

Zitka en réserves

Hugo Broos disposera de la majorité de ses joueurs pour le déplacement au Lierse: à part les blessés de longue date, tout le monde est prêt. Les Anderlechtois se sont entraînés hier en alternance avec les réserves, qui pourraient également être champions. Zitka, Peersman (qui débutera samedi), Junior, Hendrikx, Gerk, Mac Donald, Legear, Traoré, Vanderhaeghe et Deman, notamment, sont retenus par Franky Vercauteren.

© Les Sports 2004