ÉCLAIRAGE

L'Europe, des terrains qui permettent aux clubs de s'exprimer au haut niveau et d'affronter de grands clubs (avec de bonnes recettes à la clé) et à des joueurs qui ont de grands espoirs de se mettre en vitrine. Deux chemins permettent d'atteindre la Coupe de l'UEFA, la Coupe de Belgique étant plus rapide que le championnat et permettant à des équipes fantasques, comme Beveren l'an dernier, de faire tomber les grands pour s'illustrer sur les terrains européens.

La Gantoise en outsider

Si l'on excepte Bruges et Anderlecht, qui devraient, une nouvelle fois, se livrer un duel homérique pour l'attribution du titre (nous y reviendrons dans notre édition de demain), deux équipes apparaissent les mieux armées pour décrocher le strapontin européen, via le championnat, en fin de saison: le Standard et Genk.

1Le Standard: le club liégeois a perdu Emile Mpenza (parti à Hambourg où il retrouve Daniel Van Buyten), mais pense avoir comblé le vide en s'offrant Wamberto et Niemi (ex-Mons tous les deux). Eric Deflandre est venu renforcer le secteur défensif, qui a perdu Onder Turaci, parti exercé en Turquie à Fenerbahce. Vedran Runje est revenu au bercail, barré à l'Olympique de Marseille par Fabien Barthez.

Moins forts donc en attaque, les joueurs de Sclessin, qui retrouvent cette année la Coupe d'Europe, ne semblent pas armés pour pouvoir lutter pour le titre. Toutefois, avec une bonne assise défensive, et si la sauce prend en attaque, les Liégeois pourraient créer la surprise et retrouver les écussons nationaux, qu'ils n'ont plus revêtus depuis 1983, mais viser une place en UEFA semble plus raisonnable...

2Genk: décevant quatrième du défunt championnat, alors que monts et merveilles étaient promis avec l'arrivée de Cédric Roussel (parti depuis lors en Russie), le club limbourgeois repart cette année avec une base quasiment inchangée.

Un nouvel entraîneur est arrivé, René Vandereycken, qui va essayer de faire oublier la réputation peu flatteuse qu'il a depuis son échec à Anderlecht.

Si Genk a accueilli peu de nouveaux joueurs, il a cependant laissé partir Roussel, Bernd Thijs (élément important dans l'entre-jeu) et Zokora, pour les remplacer essentiellement par des retours de prêt, notamment de son petit frère Heusden-Zolder (de Camargo, de Condé). La bonne base est là, reste à savoir si les jeunes éléments, entourés par des routiniers comme Gert Claessens ou Dimitri De Condé, pourront confirmer le bien que l'on pense d'eux, et si Genk trouvera enfin le renfort offensif tant convoité, après les échecs divers de l'intersaison (Ilic, Wamberto). Le Racing devrait pouvoir lutter pour l'Europe.

3Une surprise? Si la majorité des clubs du championnat lutteront dans le ventre mou du classement, certains pourraient créer la surprise, comme La Gantoise. Ce dernier s'est renforcé à tous niveaux, Georges Leekens étant chargé de conduire son équipe (enrichie par les arrivées de Jbari, Lukunku, Mamouni, Laybutt,...) à une meilleure place que la saison dernière (9e). D'autres entités pourraient émerger, mais ces trois clubs, Standard, Genk, et, légèrement en retrait, La Gantoise, devraient pouvoir se disputer les accessits européens.

Retrouvez toutes les informations sur la saison belge 2004-2005 (noyaux D 1, calendriers et palmarès nationaux,...) ce vendredi dans notre supplément de 16 pages.

© Les Sports 2004