L'Union belge de football (URBSFA) dit ne rien savoir de la tentative de corruption dont le défenseur polonais Jacek Bak aurait été la cible. Mercredi soir, après le match remporté par la Pologne 0-1 face à la Belgique en éliminatoires de l'Euro 2008 de football, le défenseur polonais a dénoncé une tentative de corruption avant la rencontre, selon la presse polonaise.

"Nous ne sommes actuellement au courant de rien", a déclaré à l'agence Belga Nicolas Cornu, le porte-parole de l'Union belge. "La seule information que nous avons, c'est dans les journaux que nous l'avons trouvée. Tout ce que l'on peut faire, c'est attendre. C'est à la fédération polonaise de prendre contact avec l'UEFA (Union européenne), compétente en la matière. La fédération polonaise ne nous a pas encore contactés, et nous n'envisageons pas dans l'immédiat de prendre contact avec eux". Selon le journal sportif "Przeglad Sportowy", Jacek Bak, 33 ans, a affirmé après le match avoir eu "un drôle de coup de fil avant la rencontre. On m'a proposé de vendre le match contre la Belgique". D'après le quotidien "Dziennik", la veille du match Jacek Bak s'est fait proposer 10.000 euros pour commettre une faute dans la zone de penalties de son équipe.