Un léger mieux, à confirmer à Alkmaar
© BELGA

Football

Un léger mieux, à confirmer à Alkmaar

David De Myttenaere

Publié le - Mis à jour le

Comme la saison passée, le Standard n'a pas livré un grand match à Courtrai, mais il est parvenu à s'imposer sur le même score (0-2), et c'est encore Dalmat qui a débloqué la situation. Sur le banc mercredi face au Cercle, le Français a répondu sur le terrain. Mais il a gardé le silence après le match.

"Je ne parle pas", a lâché le buteur, muet face à la presse depuis que son escapade lors d'une mise au vert a été révélée.

"Et moi, je suis solidaire. C'est grâce à cela qu'on a gagné ce soir", a enchaîné Nicaise, en suivant son compatriote.

La solidarité a permis aux Liégeois de contrer Courtrai. Malgré de belles combinaisons, les hommes de Georges Leekens n'ont pas vraiment inquiété Bolat qui a gardé le 0 pour la deuxième fois de la saison.

C'est aussi la tactique de Laszlo Bölöni qui a soulagé son équipe. Avec Marcos et Mulemo postés sur les flancs pour bloquer les couloirs, le Standard a moins souffert que la saison passée, quand les dédoublements sur les flancs avaient déstabilisé les Rouches, notamment Mangala, aligné arrière gauche à l'époque et ménagé samedi avant la "C1". Cette fois, ce sont les "Standardmen" qui ont été dangereux avec leurs dédoublements via Dalmat et Goreux. Ce dernier a profité de la mise au repos de plusieurs titulaires pour montrer qu'il pouvait être utile.

Reste à espérer que les retours dans le onze de base de Mangala, Carcela, Mbokani et Witsel "boostent" les champions de Belgique, mardi, en Ligue des Champions, car ils n'ont pas encore trouvé leur rythme de croisière. Le jeu n'est pas encore chatoyant.

Mais on sait que le Standard arrive à se sublimer dans les grands rendez-vous. Le déplacement à Alkmaar n'est pas aussi prestigieux que la venue d'Arsenal. Mais l'AZ est un concurrent direct pour la deuxième place du groupe. Comme les champions hollandais ont été battus à l'Olympiakos et lors des trois dernières journées de championnat, c'est l'occasion pour le Standard d'enfoncer le clou.

© La Libre Belgique 2009

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous