ANDERLECHT Aruna? No comment. Auteur d'une prestation médiocre, samedi, le Soulier d'Or n'a pas affronté la presse, se cachant derrière une grippe qui le poursuit. C'est donc Besnik Hasi qui est mon- té au créneau le premier. «Une crise? N'exagérons pas, rétorque le médian albanais. Tout le monde a vu qu'on a mal joué, mais je dirais qu'il s'agissait d'un jour sans, tout simplement. Nous n'avons jamais été capables d'élever le rythme des débats et contre une équipe de la qualité de Mouscron, remarquablement organisée, c'est évidemment primordial. Peut- être étions-nous fatigués après les obligations internationales, mais je répète, la qualité de l'adversaire explique aussi notre prestation. Mouscron, ce n'est pas Heusden...»

De son côté, Pär Zetterberg, qui a joué les vingt dernières minutes, tentait d'analyser les raisons des difficultés anderlechtoises: «On manque de fraîcheur, c'est sûr. Il n'y a pas assez de mouvements dans l'équipe, d'où un jeu stéréotypé. Mouscron a bien joué, mais on a facilité la tâche des Hennuyers en les mettant rarement en difficulté. On a eu plus d'occasions franches à Beveren.»

Le meilleur Anderlechtois samedi, Vincent Kompany, tenait lui à venir en aide au... plus mauvais de ses équipiers, Michal Zewlakow.

«Le public, c'est notre douzième homme, il fait presque partie de l'équipe. Mais même si je comprends sa déception face au manque de piment de notre jeu, il doit nous aider dans les moments difficiles. Siffler un joueur et lui faire perdre sa confiance, cela ne sert à rien...»

Enfin, il y avait quand même un Anderlechtois heureux: Tristan Peersmann, auteur d'une excellente prestation.

«Ce qui me fait plaisir, c'est d'avoir reçu ma chance. Après, c'était à moi de prouver que je mérite d'être dans le noyau d'Anderlecht. J'essaye de le faire à chaque rencontre. Si j'espère être numéro 1? C'est évidemment mon objectif, mais la hiérarchie, en football, cela n'existe pas. Je n'ai aucun problème avec Daniel Zitka, au contraire, il y a un respect mutuel. La concurrence est saine entre nous, et c'est bien pour l'équipe.»

entre Anderlecht et Mouscron. (PHOTO NEWS)

© Les Sports 2004