La commission des litiges de l'Union belge de football (URBSFA) a pris mardi la décision d'infliger une défaite par un score de forfait 0-5, un match à huis clos et 5000 euros d'amende au club du Standard de Liège. Celui-ci a décidé en début de soirée d'aller en appel. Celui-ci se fera auprès de la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS). La commission des litiges a pris ces sanctions à la suite de l'arrêt du match qui opposait le Standard à Zulte Waregem à la 90e minute de cette rencontre de la 11e journée de la Jupiler Pro League le 19 octobre dernier. L'arbitre avait choisi d'arrêter le match définitivement en raison des troubles provoqués par les supporters liégeois mécontents par le résultat de leur équipe qui était menée 1-2.

Comme la décision de la commission des litiges s'est réunie mardi en chambre extraordinaire, le Standard ne peut aller en appel devant une instance de l'Union belge (URBSFA) mais bien auprès de la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS).

Le club a sept jours pour se pourvoir en appel. Le Standard a fait savoir mardi via Twitter qu'il allait en appel: "Le Standard a décidé d'aller en appel de cette décision devant la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport."

La sanction du Standard devait prendre effet le 5 novembre. Comme la procédure d'appel auprès de la CBAS est suspensive, les décisions de la Commission des litiges ne sont donc pas appliquée. Dès lors, le 0-5 et les 3 points qui en découlent ne sont pas répercutés au bénéfice de Zulte Waregem.