Quelles couleurs garniront principalement les travées du stade Roi Baudouin, samedi soir ? Avec la forte communauté turque présente chez nous, l'ambiance sera à son comble lors de la rencontre.

En milieu de semaine, 25 000 places avaient été vendues (les tickets sont en vente, uniquement sur Internet, jusque ce vendredi 14h). Officiellement, 7 500 places ont été vendues aux supporters turcs (tribune 2). Les autres sont dévolues aux sponsors, à l'action pour les jeunes de -16 ans (les clubs avaient reçu 50 billets pour leurs affiliés de -16 ans) et aux supporters belges.

Mais parmi ceux-ci, il pourrait évidemment y avoir des supporters turcs, domiciliés en Belgique. L'Union Belge affirme avoir pris ses précautions. "Jusqu'au 11 septembre, nous n'avons mis en vente que les billets pour les supporters turcs de la tribune 2 et les supporters belges, déjà répertoriés pour avoir précédemment déjà acheté des billets pour l'équipe nationale", explique Jean-Marie Philips, le directeur général de l'Union Belge. "Ce n'est que lorsqu'il est apparu, en raison des derniers résultats, que ce match était moins décisif, que nous avons commencé la vente pour tout le monde, mais toujours sur Internet, ce qui permet de connaître l'identité et le compte en banque de la personne qui achète le billet."

L'Union Belge, pour éviter que les incidents de Belgique-Bosnie à Genk ne se renouvellent (l'UB avait été astreinte à une amende de 8 330 euros pour "manque d'organisation"), a pris d'autres mesures.

"Il y aura entre 640 et 650 stewards, qui œuvreront dans les limites fixées par la loi. Ils peuvent dénoncer les agitateurs éventuels aux forces de police ou effectuer une fouille superficielle. Seule la police peut réaliser une fouille plus poussée. Elle nous a promis qu'elle le ferait aux abords du stade, puis à l'entrée vers la tribune. C'est ce que l'on nous avait dit à Genk, mais je ne sais pas qui avait effectué ces fouilles ! Même si je sais que si certains cachent des mini-feux de Bengale dans un endroit... intime, ce n'est pas facile non plus pour ceux qui doivent effectuer la fouille."

© La Libre Belgique 2009