En plus de l'accord pour la construction d'un nouveau stade de football sur le plateau du Heysel à Bruxelles, qui comprendra entre 65.000 et 70.000 places assises, les autorités du pays sont tombées d'accord au sujet de six autres stades. Bruges, Gand, Anvers, Liège et Charleroi disposeront d'une nouvelle enceinte. Le stade de Genk sera quant à lui rénové.

Si la Belgique et les Pays-Bas obtiennent l'organisation du Mondial de football en 2018 ou 2022, ces villes seront celles qui accueilleront les rencontres en Belgique. A côté de ces stades, seize autres stades, plus petits, sont recherchés pour servir de stade d'entraînement. Michel Sablon, directeur technique de l'Union belge de football, est responsable de la sélection de ces stades. Ils devront disposer de facilités et avoir une situation centrale, non loin des hôtels occupés par les différentes sélections participant à la compétition.