Le Sporting tenait enfin un succès à domicile en C 1 mais il a dû concéder un partage logique face à un adversaire nettement plus fort en 2 éme mi-temps. Franky Vercauteren avait modifié son effectif: Hassan renvoyait comme attendu Mpenza sur le banc, alors que Van Damme remplaçait Juhasz mais évoluait sur la gauche, laissant le soin à Deschacht de s'occuper d'Odemwingie dans l'axe défensif.

Odemwingie annonça la couleur après seulement trente secondes: à la suite d'une perte de balle de Vanderhaeghe, il tenta sa chance mais envoya le ballon hors cadre, comme il le fit souvent dans la suite du match.

Après un round d'observation d'un quart d'heure, Anderlecht prit petit à petit la maîtrise du jeu. La première situation dangereuse intervint suite à un très bon centre de Boussoufa venu de la gauche. Tchite fut le suivant à alerter la défense nordiste: il décocha une frappe sèche que Sylva ne put que repousser. La domination du Sporting devenait territoriale dans le troisième quart d'heure, mais les supporters du Stade Constant Vanden Stock eurent tout de même une sérieuse frayeur à la 35e, quand une frappe de Cabaye fut déviée sur l'extérieur du poteau de Zitka.

Odemwingie se signala encore à deux reprises, par une bonne frappe sur Zitka et une tentative maladroite de provoquer un penalty. Les Bruxellois reprenaient tout de suite le contrôle de la partie et Tchite signait une tête plongeante sur un centre de Boussoufa, sans succès. Le petit joueur marocain hérita, sur la phase suivante d'une énorme occasion mais, seul au point de penalty, il frappa sur le portier lillois.

Mbark Boussoufa se racheta cinq minutes avant la pause: il décida de botter un corner du côté droit, habituellement dévolu à Goor, et trouva la tête de Pareja qui ouvrait le score. Le stade laissait éclater une joie trop longtemps contenue. La partie changea de physionomie durant le second acte, que Lille prit très nettement à son compte. Le Sporting hérita d'une très belle opportunité de tuer la rencontre après un bel effort d'Hassan, mais Boussoufa frappait sur un «Dogue». Fauvergue, à peine rentré au jeu, frappait sur le poteau de Zitka. Après que Keita a frappé sur le poteau, Fauvergue fut l'auteur d'une égalisation méritée. Youla fut tout près d'offrir la victoire aux Lillois mais il ne redressa pas suffisamment sa frappe.

Finalement, les «Mauves» s'en tirent bien avec un partage.

ANDERLECHT 1 LILLE 1

Anderlecht: Zitka; Vanden Borre, Pareja, Deschacht, Van Damme; Biglia (68 éme Juhasz), Vanderhaeghe, Goor; Boussoufa, Tchite, Hassan. Lille: Sylva; Chalmé, Plestan, Schmitz, Tafforeau; Makoun, Cabaye (60 éme Fauvergue); Keita, Bodmer, Bastos (60e Youla); Odemwingie (88e Lichtsteiner). Arbitre: M. Dougal (Éco). Avertissements: Cabaye, Boussoufa.

Les buts: 41 éme Pareja (1-0), 80e Fauvergue (1-1).

© Les Sports 2006